« Où vont les larmes des hommes qui ne pleurent pas ? »
Hafid Aggoune

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

98180175

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Agullo

Jurica PAVICIC

La femme du deuxième étage
Agullo

2 | 225 pages | 11-11-2022 | 21.5€

Le jour où Bruna hésite à suivre son amie pour une fête, elle ne sait pas que son destin et sa vie sont en train de se jouer. Elle décide finalement d’y aller et rencontre Frane. C’est le coup de foudre, ils sortent ensemble, ne se quittent plus et se marient rapidement alors que Frane, marin, doit s’embarquer pour naviguer pendant plusieurs mois. Le jeune couple s’est installée au deuxième étage de la maison des parents de Frane où sa mère, Anka, continue de régner et veille sur eux et particulièrement sur Bruna avec un œil critique et inquisiteur. Les journées s’enchaînent, « …une nouvelle journée, la même qu’aujourd’hui, la même qu’hier. » et Bruna se sent vite enfermée, prisonnière dans ce deuxième étage sans issue. Elle regarde depuis sa fenêtre les autres s'activer, mais n'a pas le sentiment de vivre. Cette sensation d'enfermement et d'isolement s'acccroît lorsque la santé d’Anka vient à décliner. Jusqu’au jour où, seconde réorientation de sa vie, en nettoyant la remise, elle trouve une vieille boîte contenant un poison mortel qui la mutera en « belle-fille fatale » et la mènera en prison pour une longue peine mais lui offrira une seconde chance en lui ouvrant les portes d’une seconde vie. Le récit nous offre le portrait d’une femme qui apprendra à se connaître, réussira à prendre en main sa vie, son destin et à retrouver sa liberté, un chemin douloureux puisqu’il passera par un meurtre et la case prison mais l’habileté de l’auteur nous fera faire connaissance pas à pas avec Bruna, tranquillement, sans jugement péremptoire et préconçu, nous apprendra à la connaître, puis à l’apprécier très progressivement et finalement à s’y attacher.

Ecouter la lecture de la première page de "La femme du deuxième étage"

Fiche #2955
Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Olivier Lanuzel


Astrid MONET

Soleil de cendres
Agullo

1 | 210 pages | 29-09-2020 | 19€

Sept ans que Marika a quitté Berlin pour la France et ses frères. Elle revient accompagnée par son fils Solal pour rencontrer pour la première fois son père Thomas, metteur en scène. Trois jours qui devaient être éclairés par cette rencontre mais trois jours qui vont s’obscurcir rapidement : Berlin va retrouver la cataclysme de son histoire sous une autre forme. A 600 km de là, un volcan éteint se réveille, réchauffe dangereusement l’atmosphère et libère une multitude de particules noires, polluantes et étouffantes. Dans le même temps, un tremblement de terre aussi soudain qu’inattendu sépare Berlin en deux, « la ville a mugi de douleur et s’est déchirée dans un cri dégueulasse, un cri de mort, grave, qui remonte du plus profond, du plus loin, du ventre de la terre. ». A cet instant, Solal et Thomas sont ensemble dans le métro. Thomas s’efface et n’aura de cesse que de sauver Solal et de le ramener vers la vie. Marika quant à elle se lance dans une course effrénée pour retrouver son fils et parcourt en tous sens la ville détruite, au cœur de la panique, de la fuite collective, de « l’encadrement » policier. Marika est une combative, elle montrera une énergie folle pour retrouver son fils. Astrid Monet traduit parfaitement la tension, parfois la terreur, l’état des lieux et l’effondrement de l’environnement sans oublier de nous faire partager les instants de tendresse entre Solal et ses parents comme les moments de solidarité entre ceux qui refusent de partir et de céder au chaos dans une ville marquée par l’Histoire.

Ecouter la lecture de la première page de "Soleil de cendres"

Fiche #2595
Thème(s) : Littérature française





- Pavicic - Monet