« Partir, c'était moins douleureux qu'être parti. »
Clara Dupont-Monod

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

69148325

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Sylvain Prudhomme

Sylvain PRUDHOMME

L'enfant dans le taxi
Minuit

1 | 217 pages | 30-07-2023 | 20€

en stock

Une famille heureuse, soudée, unie. Elle se retrouve pour une triste journée, le père, le grand-père, Luciano Malusci est mort, et l’enterrement se déroule, classiquement, discours, hommage, émotion... Et puis, après coup, une pièce rapportée, Franz, prend à témoin Simon, le narrateur, et lui confie son regret de n’avoir parlé lors de l’enterrement et rappeler à toutes et tous, qu’il manquait quelqu’un en ce jour particulier. Il manquait M. l’enfant que Malusci avait eu avec la femme allemande, à la fin de la guerre, lors de son rapide séjour en Allemagne. Certains savaient, d’autres (dont le narrateur) non. C’est un jour de bascule pour la famille. Simon est lui-même en train de se séparer de sa femme et cette nouvelle accroît ses interrogations et son trouble. Il ne peut résister à enquêter voire à rencontrer M. l’un des « 400000 enfants allemands nés de soldats alliés ». Entre Toulouse, les Bouches-du-Rhône et le lac de Constance, le voici parti pour une enquête sur un secret de famille bien gardé mais aussi dans une réflexion sur sa vie, son passé, son avenir. Sylvain Prudhomme (et son superbe style) réussit parfaitement à installer une atmosphère, suggérer, évoquer. Un récit finement mené, doux, puissant, humain qui implique progressivement, page après page, le lecteur qui grandit au côté de Simon et l’accompagne avec émotion dans son enquête et son introspection.

« Le problème n’était-il pas plutôt que la paix soit l’autre nom du déni. L’autre nom de l’effacement pur et simple de vies. »

« Les enfants dans la vie ce qu’il faut pour être heureux, c’est des os à ronger. »

Ecouter la lecture de la première page de "L'enfant dans le taxi"

Fiche #3055
Thème(s) : Littérature française