« Mais nous ne voyons des autres que ce qu’ils nous montrent. Chacun de nous existe dans sa propre tête et dans son cœur, les seuls lieux où nous apparaissons tels que nous sommes, sans promesses et sans fard »
Maria Ernestam

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45884479

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Attila

Goliarda SAPIENZA

Moi, Jean Gabin
Attila

178 pages | 14-06-2012 | 17€

Moi Jean Gabin constitue l’autobiographie de Goliarda Sapienza, petite Sicilienne des années 30. Enfant, elle se promène au sein d’un monde bigarré, noir, parfois dangereux ou violent, mais sans peur, elle trouve toujours un protecteur. Elle est surtout l’un des nombreux enfants d’un couple engagé et vit au milieu de personnages hors du commun, insoumis, idéalistes, rêveurs mais prêts à tout pour défendre leurs idées, renoncer n’appartient pas à leur vocabulaire : « Tu ne dois jamais te soumettre à personne et moins que quiconque à ton père ou à moi. Si quelque chose ne te convainc pas, rebelle-toi toujours ». Alors que le pays se partage entre mafia et fascisme et que l’ambiance est lourde, un vent de liberté semble pourtant souffler sur cette famille, tous ses choix la singularisent : l’éducation (Goliarda ne va pas à l’école, l’école des fascistes !) et la culture, la place de la femme, l’athéisme, l’engagement politique, la défense des plus démunis : « …seul l’esprit de la lutte est immortel de lui seul jaillit ce que communément nous appelons la vie. ». Cette vie souvent âpre, parfois violente, n’est jamais dénuée de tendresse et surtout d’espoir. Forte volonté, détermination l’animent constamment : « … quand tout va de travers – il en sait quelque chose de ce qui va de travers – la vie, si l’on croit à la vie, vient à votre rencontre ». Basée sur cet hymne à la vie, à la liberté et aux rêves, la personnalité de Goliarda ne pouvait qu’être forte, lumineuse, animée par un souci de l’autre de tous les instants. L’art de la joie nous avait révélé une femme engagée et libre, Moi Jean Gabin en fournit la genèse.

Ecouter la lecture de la première page de Moi, Jean Gabin

Thème(s) : Littérature étrangère

Traduction : Nathalie Castagné





- Sapienza