« A cette pointe de la terre, entre son dernier cap et sa dernière presqu’île, le paysage symbolisait la constance exemplaire et la variation incessante. Il était en même temps ce qui dure et ce qui passe, la splendeur millénaire et l’extase d’une seconde. »
Anne-José Lemonnier

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

68643952

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Editions du Rocher

Jean-Claude LALUMIÈRE

L'invention de l'histoire
Editions du Rocher

4 | 198 pages | 15-01-2023 | 18€

en stock

Le narrateur, Thomas Poisson, est au chômage et dispose enfin de temps pour élucider un mystère qui l’intrigue depuis de longues années : son grand-père se serait fait arnaquer en tenant d’acheter… la tour Eiffel, trésor exceptionnel pour un ferrailleur ! L’enquête est prétexte à rencontres dans un lieu particulier, une médiathèque. Un panel attachant de personnages, modestes, aux vies compliquées accompagnées de non-dits, un peu tristes, légèrement mélancoliques, quelque peu désabusés mais toujours rêveurs proches parfois d’une douce folie. Autour de la jeune bibliothécaire, une tribu prend corps, l’amitié les réunit : Thomas sera en effet aidé par Francky un ex-vigile qui s’est fait licencier après s’être fait arrêter par erreur et prévoit un hold-up vengeur, Françoise la dame aux confitures qui vend sous le manteau des confitures pour arrondir ses fins de mois, Mansour ancien prof d’EPS et fils de harki. Chacun vient avec son histoire, ses secrets et ses failles, mais aussi son humour et ses rêves, son espoir d’aller au bout de ses envies et de surnager dans ce monde obscur et oppressant. Et le lieu de la médiathèque pour ses amitiés naissantes n’est pas choisi au hasard puisqu’il est propice à un discret hommage à la littérature et aux romans (« Un bon livre, c’est celui où on peut intégrer ses joies, ses chagrins pour mieux les vivre. »). Une histoire faussement légère, un hommage à l’amitié, une pointe d’humour, de l’émotion, des colères et des rêves, idéal pour entamer 2023 avec douceur et délicatesse accompagné de personnages attachants.

Ecouter la lecture de la première page de "L'invention de l'histoire"

Fiche #2966
Thème(s) : Littérature française

Les titres de Jean-Claude Lalumière lus par Vaux Livres


Olivia RESENTERRA

Le mur de l'Atlantique
Editions du Rocher

3 | 176 pages | 13-11-2022 | 16.5€

La narratrice habite Londres et revient en Charente-Maritime sur les traces de son passé : la maison de la Nonna, sa grand-mère, vient d’être vendue et son père l’invite pour une dernière visite, une dernière rencontre propice à feuilleter l’album familial de sa famille d’immigrés italiens. Dans la froideur et le silence de la maison, elle retrouve page après page, photo après photo, Valentino, son grand-père aux métiers multiples mais toujours éreintant (ouvrier agricole, maçon…) et toujours exploité, l’apprentissage de la langue, les difficultés d’intégration, le passage de Valentino en sanatorium au plateau d’Assy, les instants partagés avec son frère dans la maison et à l’extérieur... Cette jeunesse évidemment a laissé des traces même si l’on ressent leur évanescence et un lien familial pas totalement abouti qu’aujourd’hui seulement, tardivement, l'examen des regards des photos de l’album tente de renouer. Un récit qui remonte le temps pour retrouver en toute simplicité l’histoire et le quotidien d’une famille d’immigrés italiens.

Ecouter la lecture de la première page de "Le mur de l'Atlantique"

Fiche #2956
Thème(s) : Littérature française

Les titres de Olivia Resenterra lus par Vaux Livres


Stephen HUNTER

Le 47e samouraï
Editions du Rocher

2 | 391 pages | 22-08-2008 | 20.2€

Bob Lee Swagger, la soixantaine, est un ancien marine qui a fait une croix sur le passé, du moins le croit-il. Bien que héros militaire comme le fut son père, il ne vient pas grossir les rangs des défilés militaires. Il vit paisiblement, à l’abri du besoin, dans l’Ouest américain entouré de sa femme et de sa fille. Il reçoit un jour une lettre du Japon à laquelle il ne prête guère attention mais qui lui annonce la venue éventuelle de Philip Yano un Japonais qui enquête sur les batailles américano-japonaises de 1945 auxquelles le père de Bob a participé. Huit jours plus tard, il accueille Philip Yano sans trop savoir quoi lui dire, son père ayant été peu loquace à propos de ses exploits militaires. Le courant passe immédiatement entre les deux hommes même lorsque Philip annonce que le père de Bob a tué le sien. Respect militaire mais aussi respect d’homme à homme. Philip est venu pour savoir si Bob n’aurait pas hérité du sabre de son père. Bob n’en a pas eu connaissance et lui assure de le rechercher. Il le retrouvera et l’apportera en mains propres à Philip avant de découvrire que ces sabres ont une valeur pécuniaire importante et sans comparaison avec la valeur symbolique... Et c’est le début de l’aventure dangereuse qui emmènera Bob deux fois au Japon (la seconde avec une fausse identité). Il se verra confronter de très très près au monde des yakuzas et des samouraïs. Son histoire militaire facilitera son adaptation jusqu’au point de devenir le 47 ème samouraï et de savoir manier le sabre efficacement, très efficacement. Dépaysement total assuré pour ce thriller qui confronte deux mondes a priori différents et décrit l’âme des samouraïs, leurs règles de combat et d’honneur en évitant toute lourdeur (les spécialistes des arts martiaux n'apprendront rien) le tout avec une intrigue menée tambour battant.

« … Il faut savoir se perdre dans la détails. Ils nous tiennent à l’écart du monde extérieur, et en même temps ils sont le monde. Yano traduisit ces propos à sa fille, qui répliqua aussitôt. Elle dit que vous avez dû être japonais dans une vie antérieure. Ce qui expliquerait beaucoup de choses. »

Fiche #451
Thème(s) : Littérature étrangère Polar/Thriller/Noir
Traduction : Guy Abadia


Michaël MENTION

Le rhume du pingouin
Editions du Rocher

1 | 126 pages | 21-06-2008 | 17.3€

Eric Blakeley, vieil ado banlieusard, partage sa vie entre Alice et Pendule son cacatoès fin psychologue. Il gagne sa vie comme portier dans un hôtel de luxe parisien mais sa passion est l’écriture et son troisième roman noir se précise. Ecrivain exceptionnel, puisqu’il est atteint d’agraphie et se voit contraint de requérir les services d’un dictaphone pour son écriture ! En outre, l’insomnie le gagne après des cauchemars récurrents où trois personnages (une femme nue, un homme en smoking et Buffalo Bill) l’interpellent sur son passé et son présent. Chaque épisode s’achève par un étrange cri… Ces insomnies le transforment, le minent et son quotidien personnel et professionnel s’en voit bouleverser. Que signifie ce rêve ? Une enquête est nécessaire… Un univers à la fois étrange et réaliste et une écriture au rythme rapide vous feront dévorer ce premier roman.

Premier roman

Fiche #406
Thème(s) : Littérature française





- Lalumière - Resenterra - Hunter - Mention