'C’est fou d’ailleurs comme les regards faisaient du bruit quand on savait les écouter.'   Jo Witek

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



13663284

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Valérie Cohen - Nos mémoires apprivoisées








Valérie COHEN
Nos mémoires apprivoisées
Luce Wilquin
190  pages
19  euros

11-04-2012

 

    Audrey est une jeune SDF. Pas n’importe quelle SDF : devenue miss SDF à Bruxelles, elle espère en un nouveau départ grâce à l’hébergement et la formation offerte par cet étrange concours. Claire une journaliste vient à sa rencontre et lui propose un voyage aux sources, retour à Nice sur les traces de son enfance. Retour sur un univers qu’elle a fui, préférant l’isolement et le dénuement à la compagnie de sa mère adepte des témoins de Jéhovah. Jacques, le père de Claire, accepte de l'héberger. Jacques qui, enfant, a échappé de peu à la déportation, est devenu un vieux solitaire, sexagénaire sauvage et taiseux bien éloigné de sa fille (« L’homme est gauche, tente d’être jovial. Humain. Il se donne du mal. Piètre comédien. »). Jacques s’est créé un sanctuaire protecteur contre ses souvenirs, ses fantômes, ses angoisses. Cependant, l’arrivée d’Audrey le bouleverse. Les deux personnages totalement opposés à tout point de vue n'ont en commun que la douleur de leurs passés. Deux écorchés vifs avec des mémoires qui n’ont conservé que le pire, des souvenirs omniprésents qui les minent. Pourtant, souvenir après souvenir, rêve après rêve, cauchemar après cauchemar, ils vont se rapprocher, apprendre à se connaître, à s’apprécier, à s’apprivoiser autour des fourneaux de la cuisine. Deux rescapés qui vont s’entraider et tenter « de construire une histoire d’avenir avec un passé », d’apprivoiser au mieux la noirceur de leurs souvenirs, car les noyer serait impossible.

« Elle aimerait souvent couper son corps en deux et ne garder que le bas. Jeter sa cervelle avec les poubelles et les encombrants. Ne garder que les jambes, au cas où elle devrait fuir. Encore. »

« Le passé s’accroche à elle comme une tique. »


Ecouter la lecture de la première page de "Nos mémoires apprivoisées"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature étrangère

 


  Les titres de l'éditeur Luce Wilquin lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture