'L'Irlande. Un si beau pays. Un peu sauvage pour l'homme, quand même.'   Colum McCann

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



13621874

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

François Vallejo - Hôtel Waldheim








François VALLEJO
Hôtel Waldheim
Viviane Hamy
300  pages
19  euros

05-08-2018

 

    Une carte postale qui parait anodine et la trajectoire de Jeff Valdera s’en voit détournée, retour vers le passé ! La carte représente des photos d’un ancien hôtel de Davos et un texte anonyme dans un français approximatif les accompagne. Or, jeune, Jeff accompagna régulièrement sa tante dans cet hôtel. Adolescent au milieu d’adultes, il avait l’art de faire le beau, de pérorer, provoquer, interpeller, questionner dans une insouciance libre. Connu de tous, il partageait son temps entre les pensionnaires et les parties d’échecs ou de go insouciant face aux oppositions (étatiques ou individuelles) entre la RDA et la RFA de l’époque qui pourtant intéressaient les autres pensionnaires de l’hôtel. Or, l’auteur de la carte est Frieda Steigl, fille d’un ancien pensionnaire, elle a parcouru les archives de la Stasi (Jeff Valdera y est cité explicitement) et l’accuse d’avoir aidé la Stasi donc d’avoir une part de responsabilité dans sa mort. Le duel est âpre : histoire contre mémoire (« ... ma version personnelle semble en décalage avec la sienne. »), mémoire officielle contre mémoire individuelle, fiction ou réalité : « Ce n’est pas rien de ne plus maîtriser qui on est, au moins qui on a été, ce qu’on a fait ou pas fait, ce que d’autres ont fait de soi. Nous avons vécu la même histoire et une autre, comment est-ce possible ? Ou alors c’est toute notre vie qui est comme ça, on se goure jour après jour sur ce qu’on croit vivre, la plupart du temps sans s’en apercevoir. » Français Vallejo nous offre un nouvel opus sous forme de questionnement intime ou non mêlant à nouveau histoire et Histoire pendant la période de la guerre froide et des rivalités germaniques.

Ecouter la lecture de la première page de "Hôtel Waldheim"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


Les titres de François Vallejo lus par Vaux Livres  --  Les titres de l'éditeur Viviane Hamy lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture