'On n’appartient pas à un pays. On appartient aux gens que l’on rencontre.'   Jean-Philippe Blondel

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



44079869

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Thomas Gunzig - Le sang des bêtes








Thomas GUNZIG
Le sang des bêtes
Au Diable Vauvert
230  pages
16  euros

14-03-2022

 

    Votre corps est-il une image de votre identité ? Votre identité un prolongement de votre corps ? Même si Tom ne s’est peut-être pas posé explicitement ces questions, elles ne sont pas éloignées de son quotidien, lui le passionné de bodybuilding qui en a fait son métier. Il tient un magasin fournissant accessoires et produits magiques aux sportifs à la recherche de corps sculptés dans le muscle. De manière inopinée, c’est une rencontre inattendue qui va remettre ces questions au centre de sa vie mais l’inciter aussi à une introspection, à analyser son existence et ses relations aux autres. En croyant sauver une femme violentée par son compagnon, il va être confronté à un lien très inattendu, voire incompréhensible, entre corps et identité. Cette femme (même son nom surprend : N7A), son père malade, son fils en rupture avec sa femme, son couple qui vieillit, cela fait beaucoup pour Tom, adepte du calme et de la tranquillité. Un conte philosophique qui oscille entre légèreté et noirceur.

« Le monde est rempli de créatures qui pourraient vous détruire en un instant : les singes, les requins, les kangourous. Vous êtes tous si faibles que, pour vous, le monde est un endroit dangereux et effrayant. Vous avez développé une technologie qui vous a permis de tout détruire. Ca vous a rassuré de faire ça. Aujourd’hui, vous ne laissez vivre que les animaux qui vous amusent ou qui vous nourrissent. C’est à la fois terriblement égoïste mais surtout c’est très lâche ! »


Ecouter la lecture de la première page de "Le sang des bêtes"   

Thème(s) : Littérature étrangère

 


  Les titres de l'éditeur Au Diable Vauvert lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture