« Ce qui vient au monde pour ne rien troubler, ne mérite ni égards ni patience... »
René Char

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

89921810

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Cécile Reyboz - Face à la pente

Cécile REYBOZ

Face à la pente
Denoël

238 pages | 01-04-2024 | 18€

en stock

Léonore, 58 ans, célibataire, une (grande) fille, est poussée sur le côté : préretraite, elle va bénéficier d’une préretraite, basculer dans une autre vie. Comment l’accepter ? Comment la préparer ? Comment s’occuper ? Le hasard la met sur le chemin d’un DJ qui lui parle d’un coin retiré des Alpes où il possède une maison. Coup de tête, c’est décidé, Léonore prend le chemin de ce petit village isérois au cœur d’une nature sublime. Dans un premier temps, la pure citadine qui ignore tout de la nature et de la ruralité, prend ses marques, (ré)apprend à « penser à voir ce qu’il y a à voir » et commence d’accepter sa nouvelle vie : « Manger, marcher, dormir… Admettre qu’au cours d’une existence, chacun passe deux années à se laver et à se brosser les dents, quatre à se nourrir, vingt-six à dormir. Qu’après ça, il reste peu de temps pour de glorieux combats. L’admettre et ne pas s’affoler, enchaîner les gestes, bien mâcher. ». Puis, elle se décide à acheter le terrain du DJ pour s’installer et le préserver, une superbe maison en train de disparaître, une cabane et au bout du terrain, « Rien », le gouffre, le vide. Elle choisira le côté de la vie, trouvera même quelqu’un pour « poursuivre ». Un roman sensible pour une quête, un sens à la vie, une place à trouver, revenir à l’essentiel pour une deuxième partie de vie douce, paisible et heureuse.

« Peut-on apprendre par cœur un paysage ? »

« Ce qui compte, c’est de continuer d’appartenir au groupe ; c’est dire si nous sommes des animaux adaptables. »

« La liberté, le moindre gain de liberté a souvent les abords angoissants d’une crête abrupte sur laquelle il faut se tenir un moment, fouettée par un vent glacial. Une fois passé la crête, ça s’arrange. »

« … les ânes sont des mages rassurants. »

« Dis-moi, se contenter de marcher en respirant à fond, c’est toujours légal ? »

Ecouter la lecture de la première page de "Face à la pente"

Fiche #3159
Thème(s) : Littérature française


Autres comptes-rendus de la librairie Vaux Livres