'Je sais que les secrets de famille se nourrissent dans l’ombre de nos inconscients, restreignant la part de liberté de ceux qui les subissent.'   Dominique Costermans

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



Vaux Livres - Le livre du mois

Septembre - Octobre 2010


Simone de Beauvoir - Une mort très douce
Ed. Folio


Simone de Beauvoir




Simone de Beauvoir est connue de toutes et tous. Tout a été dit, redit, déformé, adulé, rejeté ; cette femme, son célèbre compagnon, sa vie, leurs vies, ses engagements, leurs engagements, demeurent un sujet inépuisable mais néanmoins intéressant. Est-il bon de détailler à nouveau son parcours et son œuvre, je ne le pense pas. Pourtant, sans effectuer de sondage, il est fortement probable que si l'on demande de citer un livre de Simone de Beauvoir, peu se rappelleront d'une mort très douce, et pourtant ! On n'oublie pas ce livre, "le meilleur" d'après Sartre.

Simone de Beauvoir écrivit ce livre témoignage en 1964 à la suite du décès de sa mère, Françoise de Beauvoir. Sa mère fut transportée à l’hôpital après une chute mais très rapidement, un cancer de l’intestin fut diagnostiqué et se révéla foudroyant. Simone de Beauvoir et sa sœur Poupette l’accompagnent, la veillent en attendant puis en assistant à ses derniers instants et souffles de vie.

Même si ce livre est évidemment le récit si émouvant et poignant de la maladie et de la mort de sa mère, Simone de Beauvoir ne pouvait demeurer au stade du témoignage. Elle aborde moult thèmes et réflexions au cours de cette épreuve dont certains ont marqué son œuvre : la maladie, l’agonie et la souffrance, l’acharnement thérapeutique, le monde hospitalier et son pouvoir, la mort, la religion, la relation mère-fille et l’amour maternel, la place de la femme dans la société…

Un livre bouleversant qui va au-delà de l’émotion, vous n’en sortirez pas indemne !

De Beauvoir-Une mort très douce
De Beauvoir-Une mort très douce



Mentions légales