« ...seul le dépouillement sied à la musique. Il faut alléger le son de tout ce dont on pourrait le charger par peur du vide, par envier de briller ou pour compenser une faiblesse technique. La musique n’a besoin d’aucun effet, l’épure est son idéal. »
Ethel Salducci

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

51390534

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Fatou Diome

Fatou DIOME

Celles qui attendent
Flammarion

330 pages | 05-07-2010 | 20.3€

Fatou Diome a choisi un axe singulier pour dresser le portrait d’une Afrique contemporaine toujours aussi liée à l’Europe. Avec sa fougue, elle met en avant quatre femmes demeurées au Sénégal, quatre femmes de deux générations qui attendent, avec fatalisme ("mektoub"), leurs maris, leurs fils, les mandats, les appels téléphoniques, l’argent, les nouvelles, la prochaine femme de leurs maris ou de leurs fils, la prochaine naissance… sans jamais montrer sa peine et son chagrin. Arame et Bougna sont les mères de deux clandestins partis pour l’Europe alors que Coumba et Daba sont les épouses des deux émigrés. Une vie d’attente mais une vie cependant, même si le poids des traditions continue de les orienter, ces vies s’écoulent lentement loin des émigrés. Des vies douloureuses sans grand espoir conditionnées par l’attente que Fatou Diome décrit avec lucidité, toujours avec un style vif et maîtrisé agrémenté de nombreux proverbes et dictons qui facilitent l’immersion du lecteur dans le quotidien de ce continent attachant et envoûtant où les difficultés et douleurs des femmes demeurent permanentes et insistantes...

"Un homme, ce n'est jamais insignifiant dans une demeure"

Thème(s) : Littérature étrangère