'… on ne tue plus à bout portant les pauvres qui se rebellent. Aujourd’hui on les tue en les abandonnant, en les affamant, en les oubliant. '   Jean-Luc Seigle

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



9907867

Michèle Sales




- 1 -



Michèle SALES
Avenue de la mer
Atelier In8
108  pages
12  euros

27-10-2008

 

    Court texte d’un peu plus de 100 pages sur la mémoire et les souvenirs autour de la mer (la vraie celle qui vient, qui repart, qui revient…), des plages, du sable et du vent avec l’ombre géante de Marguerite Duras qui plane. L’aventure d’un été que l’on oublie ou plutôt que l’on croit oublier, mais qui s'incruste, s'imprime, reste en embuscade et qui, un jour, une fois la jeunesse et le temps passés, comme une marée à rythme lent, ressurgit… avec un nouvel éclairage, une nouvelle lumière qui permet de l’appréhender différemment. L’écriture est poétique, délicate, parfois lancinante, soulève questionnement dans la douceur. Premier livre d’une nouvelle collection Alter & Ego à découvrir absolument.

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture