'Moi, la création, je la mets à un niveau organique, j’écris comme je pisse. Et je pisse rarement dans la cuvette, j’éclabousse le sol, je me salis le pantalon et les doigts. Ouais, c’est ça l’écriture pour moi, un machin supposé rendre l’imperfection du monde en lui conférant une touche de beauté.'   Olivier Jacquemond

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



12222780

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Philippe Mouche




- 1 -



Philippe MOUCHE
32 photos de Valentina Kallenbach
Gaïa
235  pages
19  euros

14-05-2015

 

    Même quelque peu désabusé, Simon continue d’être un drogué de l’actualité, il la suit, l’attend, la veille, la commente, la décrit. Journaliste, il travaille avec les fondateurs d’un journal du net, Les Mercenaires de la Virgule. Quelques années plutôt, il a perdu une amie photographe, passionnée, rebelle et généreuse, toujours prête à parcourir le monde pour un cliché, un témoignage. Alors quand il reçoit aujourd’hui l’une de ses photos, l’homme et le journaliste s’interrogent. Il se réveille et se lance sur les traces de l’auteur de ces courriers, en fait part à ses lecteurs, chacun donne son avis, les courriers et les photos se multiplient. On découvre alors cette photographe, le Diablotin, en revenant sur tous les grands évènements qui ont marqué les années 90 en France et dans le monde, la force de ses images reste intacte. Simon retrouve des lieux, des personnages, qui ont marqué l’Histoire comme son histoire, leur histoire. Texte original à la fois histoire d’amour et enquête, et surtout hommage à la vie, au temps qui s’écoule, à la force des images et de l’écriture.

« Rêver à un match nul, à un match nu, où la guerre deviendrait danse, sans vainqueur, sans drapeau. Enfin. »

« Oublier, publier, y’a qu’une lettre d’écart. »



Ecouter la lecture de la première page de "32 photos de Valentina Kallenbach"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture