'Il voulait dire, je suppose, que plus les gens accaparaient le pouvoir, plus ils méprisaient ce qui leur avait permis d’y accéder.'   Colum McCan

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



18166422

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Juan José Millas




- 2 -



Juan José MILLAS
Une vie qui n'était pas la sienne
Galaade
192  pages
15  euros

21-06-2010

 

    Laura et Julio forment un couple sans histoire... et sans enfants. Ils se connaissent de longue date et la routine s’est quelque peu installée jusqu’au jour où un jeune voisin s’installe dans l’appartement contigu. Manuel est un écrivain sans œuvre, désoeuvré il vit grâce à la forutne de son père diplomate qui vit loin de lui. José n’apprécie guère ce genre de personnage, pourtant peu à peu, un trio se forme et Manuel devient un intime du couple. L’amitié prend forme et parait effective, même si parfois, Manuel semble prendre la place de l’enfant que le couple n’a jamais eu. Jusqu’à l’accident de Manuel qui tombe dans le coma et le miroir dans lequel chaque membre du trio se regardait et regardait les deux autres explose littéralement ! Comme dans son précédent roman, Juan José Millas apprécie l’étude fine des relations amoureuses, des sentiments au sein d’un trio adulte où le secret ne peut perdurer.

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : André Gabastou

 


- 1 -



Juan José MILLAS
Le désordre de ton nom
Galaade
215  pages
19  euros

21-02-2007

 

    Julio Orgaz éditeur en mal d’écriture souffre d'hallucinations auditives : il entend L’Internationale aux moments les plus inopportuns. Pour tenter d’y remédier, il suit une analyse auprès d’un psy, Carlos Rodo. Après chaque séance, il se rend dans un parc où il rencontre Laura et de laquelle il tombe amoureux. Laura, femme mariée, ressemble étrangement à Teresa, une ancienne maîtresse disparue dans un accident de voiture. Mais, sans le savoir, Julio se lie « en réalité » avec la femme du psy. Le couple quant à lui saisit progressivement la situation incongrue mais chacun garde le silence, le psy étant fasciné de retrouver sa femme à travers Julio. Un beau texte sur l’écriture et l’imagination, et sur la frontière entre fiction et réalité.

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Eduardo Jimenez

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture