'La fleur possède en son coeur, comme un secret bien gardé, les clés de notre bonheur.'   Dorothée Piatek

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



15274851

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Antoine Wauters




- 1 -



Antoine WAUTERS
Pense aux pierres sous tes pas
Verdier
188  pages
15  euros

17-02-2019

 

    Cette fable se passe dans un pays imaginaire, un pays où les dictatures et les coups d’état s’enchaînent. La situation politique ne fait qu’empirer. L’état oppresse mais la famille aussi : Léonora et Marcio en témoignent. Ils sont jumeaux et vivent dans la ferme de leurs parents durs et violents. La région est pauvre et le programme de production de la ferme exténuant et intraitable. Tout est noir autour de Léonora et Marcio alors jamais ils n’abandonnent l’espoir de la joie et ils se construisent leur bulle, un amour fusionnel et incestueux et un jeu sur l’identité (qui est le garçon ? qui est la fille ?). Quand le père les surprend, il les sépare et l’on va suivre le chemin des jumeaux pour se retrouver, pour se trouver, pour enfin se connaître, grandir, se réinventer et devenir autonome : « Les mots que vous allez lire n'ont d'autre ambition que de témoigner de notre histoire, depuis notre enfance compliquée jusqu'au temps de l'apaisement. » Un joli texte souvent noir mais qui n’abandonne pas l’espoir sous les pierres.

« Posez-vous dans votre fauteuil, oubliez tout et criez les mots qui vous viennent. Criez-les plusieurs fois, doucement puis de plus en plus fort. Si vous ne ressentez rien après quelques minutes, c’est hélas qu’on ne peut rien pour vous : sans que vous le sachiez encore, vous êtes morts. »

« Il n’y a pas de destin, sauf celui de demeurer qui vous avez à être… quoi que vous fassiez, quoi que vous perdiez, quoi que vous acquériez, vous restez avec vos fantômes. Avec vos peurs couleur corbeau. Avec vos manques venus de l’enfance. »


Ecouter la lecture de la première page de "Pense aux pierres sous tes pas"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture