« … la saleté d’un riche est un style, celle d’un pauvre un stigmate. »
François Bégaudeau

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

67558232

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Clément Bénech

Clément BÉNECH

Un vrai dépaysement
Flammarion

2 | 298 pages | 21-02-2023 | 19.5€

Romain d’Astéries est le fils d’une grande famille, tous plus excellents et brillants les uns que les autres, alors quand il annonce qu’il souhaite être prof, professeur certifié, même pas agrégé, il doit faire face à l’ironie voire le mépris. Mais il est bien décidé, personne ne l’arrêtera vers son souhait d’enseigner, d’apprendre, de faire apprendre en faisant bouger les lignes, les méthodes pédagogiques... En outre, il opte pour un dépaysement total puisqu’il demande un poste en Guyane. Première déconvenue avec le monstre administratif, dépaysement, oui, il va le vivre, mais en Auvergne, dans un petit collège isolé. Il constatera rapidement qu'il n'ait pas besoin d’aller en Guyane pour que sa fougue et son envie rencontrent des obstacles et de la réticence. Mais le jeune prof ne se laissera pas endormir, malgré quelques déceptions, déconvenues et mauvaises surprises, il réussira à embarquer tout le monde sur le chemin du savoir et la découverte de l’autre. Plein de vie, drôle avec un zeste d’optimisme.

« Il s’agissait dans ces lieux d’apprendre à apprendre. Mais ce que recouvrait cette expression limpide pouvait varier vivement selon les formateurs. »

Ecouter la lecture de la première page de "Un vrai dépaysement"

Fiche #2983
Thème(s) : Littérature française


Clément BÉNECH

L'été slovène
Flammarion

1 | 127 pages | 28-04-2013 | 14€

Deux jeunes amoureux partent pour la Slovénie pour concrétiser cet amour ou y mettre un point final ? « Nous étions venus en Slovénie pour changer d’air, mais il semblait qu’il se viciait à notre approche et nous suivait comme une nuée de moucherons ». Le jeune homme est le narrateur mais il donne aussi son interprétation et le lecteur profite donc d’une double vision. Il est lucide, parfois désinvolte, décrit les faits quotidiens anodins ou singuliers mais surtout la vie du couple. Leur différence point rapidement et leur périple chaotique dans ce pays mystérieux la mettra en évidence voire l’exacerbera. Un premier roman délicat et élégant non dénué d’humour sur un couple sans lendemain.

Premier roman

Ecouter la lecture de la première page de "L'été slovène"

Fiche #1287
Thème(s) : Littérature française