'Je me demandais si c’était ça la vie. Empiler les mauvais coups, les désillusions et les ennuis jour après jour, mois après mois…'   Patrice Gain

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



44144673

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Elodie Llorca




- 2 -



Elodie LLORCA
Invasions domestiques
Rivages
205  pages
19  euros

19-06-2022

 

    Thomas Thomassin téléopérateur s’est retrouvé seul après sa séparation de sa compagne. Il a également perdu son frère, adoré de ses parents. Alors il plonge dans une vie terne, anesthésiée et monotone. Il est destiné à disparaître, devenir invisible. Seuls éclaircis, seuls écarts, ses collages. Des collages envahis par la personnalité énigmatique et le visage de Kim-Ly, une de ses collègues. Jusqu’au jour où il doit faire appel à un plombier. Joël va débarquer dans sa vie et tout bousculer. Il est son opposé, va s’imposer, intervenir, secouer, même s’installer chez lui avec son chien. Electrochoc nécessaire et peut-être attendu et souhaité, en tous cas souhaitable, pour repartir, recommencer, trouver un nouveau chemin de vie : « Il suffit de se laisser porter par le mouvement, de s’en remettre à la vie, qui seule sait où tout cela mène. Peut-être vers un éternel recommencement. »



Ecouter la lecture de la première page de "Invasions domestiques"   

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Elodie LLORCA
La correction
Rivages
188  pages
18  euros

29-10-2016

 

    François a été embauché dans une Revue pour être correcteur, « J’avais justement choisi ce métier afin de ne pas être pris en faute… » Il reprend les lourdeurs, les coquilles, corrige les fautes puis confie son texte à Reine, sa patronne aussi séduisante qu’inquiétante et manipulatrice, « Reine faisait partie de ces femmes qui vous prennent tout. », qu’il désire autant qu’il craint. Il s’aperçoit que le texte que lui rend Reine a été modifié, des coquilles sont réapparues, une lettre changée, la roulure se transforme en coulure et le mot et le sens s’évaporent pour faire place en effet à un autre, une autre phrase, un autre sens. François s’interroge, doute, pourrait-il fauter ou quelqu’un falsifierait-il ses textes ? Dans quel but ? Il tient un carnet, son agenda des coquilles, où il répertorie consciencieusement chaque coquille en espérant percer le mystère. Mais l’homme est seul, étouffé par une grande solitude, sa mère est morte même si elle reste toujours omniprésente à ses côtés, les relations avec sa femme se distendent. Il a toujours subi sa vie, les décisions des autres, seuls les souvenirs et son imagination demeurent fertiles…

Premier roman


Ecouter la lecture de la première page de "La correction"   

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture