« A quoi sert la musique, si ce n'est à être partagée ? Je ne connais rien qui égale sa capacité à reformuler nos chagrins dans une langue supportable. »
Hélène Gestern

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45779004

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Jean-Eric Boulin

Jean-Eric BOULIN

Supplément au roman national
Stock

155 pages | 21-08-2006 | 18€

Jean-Eric Boulin dresse un tableau douloureux de la France contemporaine en opposant la France invisible, le peuple, à la France visible, c'est-à-dire le microcosme médiatico-polico-culturel. La France invisible par lassitude oublie ses luttes collectives et sombre dans la consommation en regardant avec admiration et envie la France visible, fière et arrogante ("les visibles se regardent entre eux. Ils dessinent un cercle lumineux qu'accentuent les projecteurs. Ils se congratulent. Cette bonne humeur qu'autorisent deux centimètres de lévitation au-dessus du peuple"). Pour certains, la solution sera individuelle : c'est le cas de Kamel Barek et Yann Guillois qui se révoltent dans la violence extrême devant l'échec de leur intégration dans cette société injuste et inhumaine. Pour d'autres, la rage rejoint le collectif ("une gigantesque colère collective" pour qu'enfin "la misère du monde soit à l'ordre du jour") alors que l'embrasement de la France guette en attendant et en espérant raisonnablement dans l'avenir qui saura réunir le peuple sans distinction et dans son intégralité.

Un cri du coeur et d'amour pour la France invisible et pour qu'elle se retrouve, le tout dans un style incisif, rapide, sec et violent.

Thème(s) : Littérature française