« De toute façon, mourir est un truc bizarre en général. »
Fabienne Swiatly

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

97398328

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Pete Fromm

Pete FROMM

La vie en chantier
Gallmeister

1 | 384 pages | 21-07-2019 | 23.6€

Marnie et Taz forment un couple heureux, un amour profond et partagé. L’argent manque parfois mais ils savent passer outre et joyeux, ne craignent jamais de regarder l’avenir en face. Alors quand Marnie annonce qu’elle est enceinte, leur bonheur explose, les projets jaillissent. Ce sera une fille, et ils en rêvent ensemble à chaque instant. Ils retapent la petite maison qu’ils ont achetée pour mieux l’accueillir. Néanmoins le jour de l’accouchement l’impensable arrive : Marnie meurt en donnant naissance à la petite Midge. Taz change de dimension, tente d’assurer au jour le jour, donne l’absolue priorité à Midge mais semble dans un autre monde. Il continue de parler de Marnie au présent et la ressent toujours à ses côtés. Très entouré, ses amis le voient s'éloigner et tentent de le ramener dans leur monde mais Taz n’arrive plus à envisager l’avenir, à chaque jour suffit sa peine. Son meilleur ami, le dévoué Rudy, lui impose presque Elmo comme baby-sitter pour lui permettre de reprendre son travail. Elle s’entend à merveille avec Marnie et commence malgré les peurs et les réticences de Taz de prendre une modeste place dans la petite maison. Un superbe texte dans la maîtrise absolue, une émotion contenue du début à la fin, au cœur du deuil et de la reconstruction, de l’amitié, de la paternité et de l’amour.

Ecouter la lecture de la première page de "La vie en chantier"

Fiche #2369
Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Juliane Nivelt