« A force de rester dans les ténèbres, les ténèbres deviennent la normalité, et c'est la lumière qui finit par nous paraître contre-nature. »
Haruki Murakami

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

69149207

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

S.A. Cosby

S.A. COSBY

Le sang des innocents
Sonatine

1 | 400 pages | 04-01-2024 | 23€

en stock

Titus Crown est de retour dans le sud des Etats-Unis, soit disant pour s’occuper de son père. Il vient de quitter (étonnamment ?) le FBI et revient dans son comté d’enfance, à Charon, pour y devenir le premier shérif noir. Et rapidement, il constate que « Le Sud ne change pas. On a beau essayer d’oublier le passé, il finit toujours par se rappeler à nous de la pire des manières. ». Racisme et religion ancrent le quotidien de tous. Il a été élu mais pour beaucoup, malgré sa droiture, son intégrité et son honnêteté absolues, il reste un Noir, un usurpateur et pour les autres, il n’est jamais loin d’être un traître. Dans cette atmosphère tendue, il est appelé pour une fusillade dans le lycée. Arrivé sur place avec son équipe, il apprend que Lattrel, un jeune noir désoeuvré, a assassiné un enseignant apprécié de tous. Lors de son interpellation, le jeune Lattrel est abattu par la police. Bavure ou légitime défense ? Titus devra trancher. Mais avant tout, il voudrait savoir pourquoi Lattrel a choisi de tuer M. Spearman que tous les enfants et tous leurs parents de Charon connaissent et apprécient. Titus n’est pas au bout de ses surprises et les morts violentes et horribles vont s’enchaîner… Un superbe personnage qui regarde avec lucidité ses congénères, leur croyance, leur racisme, leurs difficultés, leur faiblesse comme leur force et tente de rester droit, humain, attentif aux autres dans une ambiance, pesante, violente, usante. L’intrigue comme les personnages sont complexes et nous tiennent en haleine dans une intensité constante, de la première à la dernière page.

« Parfois, le deuil est un amour inexprimé. Parfois, c’est l’incarnation du regret. »

« Le mal n’est jamais trop compliqué. Par contre, il a beaucoup de culot. »

« … le diable n’est que le nom qu’on donne aux choses horribles qu’on se fait les uns aux autres. »

« Tout le monde est seul, papa, on préfère juste croire que ce n’est pas le cas… »

Ecouter la lecture de la première page de "Le sang des innocents"

Fiche #3122
Thème(s) : Littérature étrangère Polar/Thriller/Noir
Traduction : Pierre Szczeciner