'La paix, c'est de la guerre endormie.'   Hélène Cixous

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



12970609

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Serge Joncour




- 4 -



Serge JONCOUR
Chien-loup
Flammarion
496  pages
21  euros

09-09-2018

 

    Lise est une actrice qui ne tourne plus et Franck un producteur dont les dernières réalisations n’ont pas rencontré leur public. Sa trésorerie commence à montrer des signes de faiblesse et il a dû s’associer avec deux jeunes aux dents longues qu’il soupçonne de vouloir l’évincer. Lise a loué une maison isolée dans le Lot pour trois semaines, pas de téléphone, pas de WIFI, un confort spartiate ; peu enthousisaste, Franck suit Lise… Elle se sent tout de suite chez elle alors que Franck est troublé par des peurs répétées. En outre, cette maison a une lourde histoire : le récit alterne entre 1917 et 2017 créant un pont naturel entre les époques. En effet, en 1914, il ne reste que peu d’hommes (et Serge Joncour nous parlera avec émotion et tendresse des femmes restées ancrées dans leur domaine) lorsque Wolfang, un Allemand, vient s’installer sur les sommets surplombant le village, il est dompteur et cherche un endroit isolé pour s’établir avec ses bêtes sauvages et s’éloigner du conflit. Le maire acceptera mais certains verront en lui l’incarnation des Allemands et de la guerre, sans compter la peur que ses bêtes sauvages viennent terrifier leurs troupeaux… Mais, à chaque mort sur le front à annoncer aux familles, la sauvagerie animale apparaît toute relative : « Souvent les animaux font cela, les chiens s’adonnent à ce genre de tueries gratuites, et aussi les loups quand ils déboulent dans des cheptels de bêtes vives, comme les hommes en ce moment même, balançant des grenades dans des tranchées farcies de soldats, l’homme n’est pas le seul animal à être bestial. Pour Franck, l’installation est problématique, il découvre avec crainte un autre monde, la nature, les villageois, les chasseurs, même sa rencontre avec ce chien mi-loup mi-chien aiguise ses craintes. Mais il réussira à apprivoiser cet environnement, il se sentira lié à ce lieu et son histoire, et lui, le vieux loup, invitera même ses deux jeunes loups des villes associés pour mettre au clair leur collaboration… Serge Joncour nous offre à nouveau un récit prenant où l’homme et l’animal se partage un quotidien âpre, de beaux personnages denses et toujours une nature aussi protectrice que dangereuse, les bruits, les odeurs, les couleurs, le vent. La sauvagerie de l’animal n’est pas grand-chose face à celle de l’homme et le chien-loup rappelle à l’évidence cette ambivalence, la liberté des quelques animaux sauvages survivant restant une ambition, voire une utopie, pour certains hommes.

« Et même si vivre à l’écart, vivre pleinement à l’abri des autres ne se peut pas, parce qu’il n’y a plus la moindre zone sacrée, plus la moindre zone blanche sur les cartes, pas le moindre territoire où la vie sorte toujours victorieuse, il existe au moins des zones d’accalmie coincées entre deux combats, des zones à l’écart. »


Ecouter la lecture de la première page de "Chien-loup"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 3 -



Serge JONCOUR
Repose-toi sur moi
Flammarion
428  pages
21  euros

03-08-2016

 

    Aurore et Ludovic ne partagent qu’une chose : la cour sur laquelle donne leur domicile respectif. Sinon absolument tout les sépare : leur origine sociale, leur éducation, leur niveau social, leur vision du monde, leur aspect, leur habitat, leur intégration à la vie parisienne... Et pourtant, au hasard d’une rencontre, l’état d’esprit de l’instant, une réaction particulière, et une relation forte va naitre entre eux deux. Ludovic vient de la campagne, il a laissé la ferme familiale à sa sœur et son beau-frère, et comme une sorte de corbeau des villes, il œuvre dans le recouvrement de dettes et côtoie en permanence « ces braves endettés qui se font piéger par des crédits… le plus souvent c’est à des vaincus qu’il a affaire… ». Il vit seul dans un petit appartement vétuste. Aurore poursuit une belle carrière de styliste, Parisienne typique, mariée à un Américain, cadre supérieur et sûr de lui, de beaux salaires, un bel appartement luxueux, deux enfants. Ils se croisent parfois et s’ignorent toujours. Puis, un jour, il s’aperçoit qu’elle ressent une peur bleue à la vue de deux corbeaux qui ont élu domicile dans leur cour. Et pour elle, il les tuera, acte singulier et violent mais néanmoins fondateur de leur relation ! Ils vont se rencontrer, se côtoyer, apprendre à se connaître et s’aimer mais aussi à se soutenir, se reposer l’un sur l’autre. Serge Joncour nous captive une nouvelle fois par ce double portrait qu’il dresse avec tendresse et humour mais aussi par la description de notre société, de ses dérives et de nos comportements et comme toujours, il fait preuve d’un grand discernement sur notre monde qui ne pourra être sauvé que par l’Amour !

« Il le sent bien, où qu’on aille on est d’ailleurs, et c’est sans fin qu’on n’est pas d’ici. »

« Une famille, c’est une embarcation fragile… »

« Ils sont rares ceux qui donnent vraiment, ceux qui écoutent vraiment. »


Ecouter la lecture de la première page de "Repose-toi sur moi"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 2 -



Serge JONCOUR
L'amour sans le faire
Flammarion
320  pages
19  euros

06-09-2012

 

    Frank a quitté la ferme familiale très jeune et n’y est revenu que très rarement. Après dix ans de silence, alors qu’il vient de se séparer de sa femme, Frank choisit de téléphoner à ses parents. Un enfant décroche, il dit se prénommer Alexandre. Etrange… Le frère cadet de Frank décédé s’appelait Alexandre. Il décide alors de revenir sur ses pas, à la rencontre de son passé. Il y retrouve ses parents vieillis, une propriété délabrée au coeur d'une nature intacte, mais une nature intacte et surtout Louise, sa belle-sœur revenue de la ville pour revoir cet enfant qu’elle a confiée à ses beaux-parents. Le refus du risque et du danger, la peur, la vie semblent rendre l’amour impossible entre ces deux là, « … tout rater pour ne rien avoir à perdre… », mais de quel amour parle-t-on ? Frank et Louise étaient destinés à se rencontrer, à se connaître, s’aimer à distance peut-être, sans douleur. Ils se découvrent tendrement, appréhendent silencieusement et avec délicatesse qu’ils avaient besoin l’un de l’autre. Au cœur d’une nature vivante et éblouissante, Frank et Louise, à défaut de refaire leurs vies, sauront et choisiront peut-être de la réinventer. Serge Joncour fait preuve dans ce roman d’une extrême tendresse et décrit la nature et cette relation avec le ton juste, avec mesure et par-dessus tout avec amour et vous ne pourrez que vous laissez entraîner par ce tourbillon d'amour.

« Faire attention, ça devient vite comme un réflexe, un mode de vie. »

« …sa vie, on ne la refait pas, c'est juste l'ancienne sur laquelle on insiste. »


Ecouter la lecture de la première page de "L'amour sans le faire"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Serge JONCOUR
Combien de fois je t'aime
Flammarion
212  pages
18  euros

16-02-2008

 

    Serge Joncour vous propose dix-sept rencontres, entre amour et solitude, dix-sept personnages qui n'en finissent pas d'aimer. Dix-sept instantanés parfaitement ancrés dans la réalité et la modernité et vous avez déjà certainement rencontré l’un des personnages de S. Joncour !

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture