« Tous les humains sont des sauvages, seuls les animaux ont vraiment bon cœur. »
Abdelaziz Baraka Sakin

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

89930176

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Hadrien Bels

Hadrien BELS

Tibi la Blanche
L'Iconoclaste

1 | 250 pages | 25-02-2024 | 20€

L’année est essentielle pour Tibilé, Rigobert dit Neurone et Issa : c’est en effet l’année du bac, ils sont dans la dernière ligne droite, à quelques jours de l’échéance : l’année où les projets se réalisent ou s’éteignent, l’année où certains prennent le chemin de la liberté et d’autres restent enfermés dans leur quotidien. Et donc certainement aussi l’année de leur séparation. Ces trois personnages principaux issus de trois ethnies sont complétés par un quatrième aussi essentiel : Dakar. La ville du thiep, la ville des odeurs, la ville du mbalax, des marabouts, des croyances... Ces trois là ne font qu’un. Tibilé brillante à l’école rêve de partir en France pour notamment gagner un peu de solitude et beaucoup d’indépendance. Neurone excellent sur les bancs de l’école ne doute pas de son intégration dans les plus grandes écoles françaises mais reste plus préoccupé par son amour non déclaré à Tbili. Issa doit beaucoup à ses amis pour ses résultats scolaires et rêve de défilés de mode, de style, de wax : son désir est en effet de devenir styliste à Dakar. A travers le parcours de ce trio adolescent débordant de vie et d’espoirs, Hadrien Bels décrit avec humour et par petites touches subtiles la société sénégalaise de Dakar dans toute sa splendeur. En abordant tous les pans de la société sur un rythme endiablé, sans ignorer les restes du colonialisme, les effets du néocolonialisme, la corruption, les contradictions et dérives, le griot marseillais dresse les portraits débordant d’amour et d’empathie et très imagés de Dakar et de ses trois ados emblématiques du nouveau Sénégal.

« Et pour un Sénégalais, la France, c'est la femme auprès de laquelle tu vas te plaindre de tes maux de dos, alors que tu réserves tes prouesses de lit à ta maîtresse. »

« Les femmes te poussent à sortir de l'enfance. »

« Les yeux, c’est le seul endroit où l’on peut voir à l’intérieur des gens. »

Ecouter la lecture de la première page de "Tibi la Blanche"

Fiche #3146
Thème(s) : Littérature française