« Les mères, c’est comme les fées. Il faut leur faire croire qu’elles ont des pouvoirs pour qu’elles existent. »
Hyam Yared

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

47578511

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Antoni Casas Ros

Antoni CASAS ROS

Lento
Christophe Lucquin

140 pages | 18-01-2015 | 16€

Lento a choisi la lenteur et la sensibilité. Avant de naître. Avant d’être. "Lento n'en finit pas de naître", 72 jours pour sortir du corps de sa mère devant des médias interloqués et exaltés. Lento découvre, observe tout, précisément, ne comprend pas cette course effrénée à laquelle chacun participe. Or, la différence reste dangereuse face à la majorité dite « normale » et Lento l’apprendra à ses dépens, on le priera de se joindre aux autistes... Il s’accroche, « Je ne veux pas aller plus vite. », et développe sa passion pour les rêves et l’imagination, découvre les livres et l’écriture, analyse tout dans ses moindres détails. Une superbe écriture poétique pour ce conte philosophique sensuel sous forme d’éloge de la lenteur, de la différence et de la liberté.

« Le monde est un immense asile psychiatrique où chacun se croit normal. »

« L’imaginaire est le dernier refuge de la dignité. »

Ecouter la lecture de la première page de Lento

Thème(s) : Littérature étrangère

Traduction : Christophe Lucquin