« La fiction est la réalité. La réalité est la fiction. La confusion inévitable mène au malheur. Ou peut-être à une autre forme d’humanité. »
Fabrice Humbert

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

89540173

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Yasmina Reza

Yasmina REZA

Babylone
Flammarion

1 | 220 pages | 23-08-2016 | 20€

Dans un immeuble, les voisins se croisent, se saluent et puis un soir, c’est l’invitation. Les Manoscrivi, Lydie et Jean-Lino, se retrouvent dans l’appartement d’Elisabeth et Pierre. Petite soirée tranquille avec les proches d’Elisabeth et Pierre et ces nouveaux venus, chacun tente de charmer l’autre, de plaisanter, on boit un peu plus que d’habitude, mais la raison veille. Et puis, chacun regagne ses appartements. Lydie et Jean-Lino continue la soirée, et un mot en appelle un autre, et un agacement devient énervement, et extraordinairement Jean-Lino tue Lydie, pour Lydie, c’était le moment : « On est quelque dans le paysage jusqu’au jour où on n’y est plus. » Sans réaction, ne sachant que faire, il court avouer à Elisabeth et Pierre son acte. Que faire ? Elisabeth et Pierre n’appréhendent pas de la même façon le fait divers et ses conséquences… Et chaque minute qui passe, chaque geste, peuvent laisser des séquelles, sauf pour Lydie, il est trop tard… Yasmina Reza décrypte avec humour l’engrenage qui amène parfois certains sur des chemins incertains…

« Toi aussi tu avances en âge de même que tous ceux que tu connais, et je me suis sentie comme appartenant à cette foule en route, main dans la main, avançant en âge vers une chose inconnue. »

« L’autre jour à la télé, j’ai entendu un type pas du tout vieux dire, Dieu me guide, chaque jour je lui demande conseil, même avant de venir sur ce plateau. Je me souviens d’une époque où une phrase pareille aurait provoqué l’hilarité. Aujourd’hui tout le monde trouve ça normal y compris sur les plateaux de télé intellos. »

« Ils ont du bol ceux qui pensent que la vie fait partie d’un ensemble ordonné. »

Ecouter la lecture de la première page de "Babylone"

Fiche #1831
Thème(s) : Littérature française