« On trouve un certain répit dans la sensualité d’un lit rien qu’à soi, pendant quelques temps du mois, jusqu’à ce que le fait de dormir seul acquière sa propre tristesse muette. »
McEwan

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45828960

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Inculte

Charlotte BOURLARD

L'apparence du vivant
Inculte

130 pages | 10-04-2022 | 13.9€

Une jeune photographe, sans le sou, désirait photographier de vieilles personnes nues quand elle rencontre les Martin. Ils sont propriétaires d’un lieu singulier, un funérarium ! Le temple de la mort. Une mort qu’ils attendent eux-mêmes presque avec impatience. Une mort qui fait partie de leur quotidien, d’autant plus que madame Martin entretient et continue d'étoffer sa collection d’animaux naturalisés. La complicité entre madame Martin et la jeune femme s’installe jour après jour, promenade après promenade, elle devient l’héritière annoncée. Héritière des biens mais aussi des connaissances de l’art de la taxidermie que la novice découvre encadrée par madame Martin en attendant de dévoiler son chef d’œuvre ! Un premier roman étonnant face à la vie, la mort, au temps et à l’immortalité, fascinant, parfois dérangeant qui joue efficacement avec les contrastes (sentiments, relations) et les ruptures notamment de rythme et de vocabulaire.

Premier roman

« La deuxième fois que j’ai vu un mort, il respirait encore. »

Ecouter la lecture de la première page de L'apparence du vivant

Thème(s) : Littérature étrangère


Jérôme BONNETTO

Le silence des carpes
Inculte

295 pages | 17-01-2021 | 18.9€

La vie de Paul Solveig s’effrite et tourne en rond. Sa femme s’échappe et un robinet de son appartement fuit. Le plombier qui le sauve laisse tomber une photographie que Paul trouve exceptionnelle, cadrage particulier, lumière étonnante... De l’art. Alors Paul décide sur un coup de tête ou un coup de dés de franchir le pas d’une autre vie, tout quitter, même s’il aime encore sa femme, pour se reconstruire, se redécouvrir, et partir à la recherche de ce photographe et de cette femme, la mère du plombier, disparue sous le régime communiste. Direction Blednice, une petite ville de Moravie. Voyage vers l’inconnu, il ne connaît ni le pays, ni la ville, ni la langue, mais lui, Paul Solveig, se connaît-il vraiment ? Or Paul n’est pas un détective, néanmoins il sait qu’il ne repartira pas sans les réponses qu’il est venu chercher. Rapidement, Paul fera de belles rencontres qui l’aideront dans son enquête mais aussi à appréhender la culture tchèque en lui offrant les clés du pays et de leur maison. Une enquête souvent ubuesque et drôle, frisant parfois le conte, sur le chemin d’une anonyme perdue dans un régime autoritaire, mais aussi un hommage appuyé à l’art, la musique, le cinéma et la littérature tchèque (mais pas que) qui font de nous ce que nous sommes et peuvent parfois nous sauver.

Ecouter la lecture de la première page de Le silence des carpes

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Jérôme Bonnetto lus par Vaux Livres


Jérôme BONNETTO

La certitude des pierres
Inculte

190 pages | 28-02-2020 | 16.9€

Ségurian est un petit village de montagne, au cœur de la nature, intact, isolé : « On est une race, un bois… C’est qu’on vient d’un pays à l’intérieur d’un pays comme la langue chante son accent local, son vocabulaire, une autre langue au fond de la langue, d’autres hommes parmi les hommes. C’est la terre qui décide ici… On est un bois, un bloc, une race. ». Le loup rôde, les chasseurs veillent, la loi, c’est eux. Et puis un étranger pousse les portes le jour de la fête du village, la Saint-Barthélemy et sa procession. Pas si étranger que ça, ses parents habitant le village. Mais il est parti très jeune et Guillaume Levasseur revient bien décidé à installer une bergerie. Mais pourquoi ce retour tardif ? Il est obstiné, travailleur et rien ne devrait l’empêcher de faire paître son troupeau aux alentours. Néanmoins les chasseurs donc le village ne voient pas son arrivée d’un bon œil,« un empêcheur de chasser en rond », et ne sont pas prêts à partager l’espace sauvage où le sanglier est traqué. Les moutons et leurs chiens pourront-ils cohabiter ? Alors tout naturellement, deux clans se forment. Les rumeurs, petites mesquineries et méchancetés s’enchaînent. Quelle sera l’étape suivante ? Guillaume pourra-t-il résister aux pressions et rester du côté de la loi ? Jusqu’où chaque camp est-il prêt à aller ? Qui pourra pacifier la situation ? Il faudra attendre cinq nouvelles processions, cinq années tendues et dangereuses, pour connaître le dénouement. Un superbe (et noir) récit, un affrontement obscur et violent au cœur d’une nature protégée. Le style parfait maîtrisé et lumineux rend compte aussi bien des sentiments, de l’âpreté du travail, de la psychologie de chaque personnage, de leur frustration, de leur colère, de leurs envies, de leurs rêves que de la beauté de l’écrin de nature environnant le village.

« L’hiver replie les âmes sur elles-mêmes, rétracte les envies comme les coins d’une vieille lettre jetée aux flammes. »

Ecouter la lecture de la première page de La certitude des pierres

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Jérôme Bonnetto lus par Vaux Livres


Valérie CIBOT

Bouche creusée
Inculte

130 pages | 27-02-2018 | 14.9€

Un homme semble fou, il mange la terre de son jardin, semble prêt à s’y enterrer, sous le regard suspicieux de ses voisins, bien cachés derrière leurs rideaux. « Bouche creusée » va remonter le fil de ce destin, de la folie de cet apiculteur suspect de partager parfois son temps avec un jeune étranger. La rumeur naît, grandit et explose. D’où vient-elle ? Quelle en est son origine, sa raison ? Qui va-t-elle ronger ? Quelle est le rôle de la narratrice ? Un premier roman au style bien marqué, une écriture typée qui accompagne parfaitement ce portrait diabolique et troublant de la rumeur.

Premier roman

Ecouter la lecture de la première page de Bouche creusée

Thème(s) : Littérature française





- Bourlard - Bonnetto - Bonnetto - Cibot