« Je suis tellement vieux que j’ai arrêté de vieillir. »
Dany Héricourt

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

68703548

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Mialet-Barrault

Frédéric PERROT

Ce qu'il reste d'horizon
Mialet-Barrault

3 | 200 pages | 25-06-2023 | 19€

C’est l’histoire et la mutation d’un homme qui a eu la chance d’avoir des parents refusant d’être adultes et qui jamais n’en a été gêné. Devenu adulte, il les a même aidés pour qu’ils conservent toute leur insouciance. Mais ses deux héros viennent de mourir, et « ça ne leur ressemblait pas, mourir. ». C’est un choc terrible qui va totalement transformer sa façon de vivre, d’appréhender la vie. Il se réfugie dans un grand appartement vide, la plateforme, espace de liberté absolue au treizième étage, avec Tartuffe, le chien de ses parents, et ne fera que ce qui lui plait quand il l’a décidé. L’accompagneront dans cette nouvelle étape de sa vie, Anita une amie d’enfance compréhensive, Mme de Marigneau, une vieille dame toujours aux côtés de sa folie, Sampras qui s’installera dans la Plateforme et saura s’insérer dans un mode de vie atypique. Certains essaieront en vain de lui faire vivre son deuil autrement mais « Mon projet, finalement, n’avait de folie que son extrême simplicité : avant de mourir, je voulais vivre. » Un personnage atypique, entre rires et émotion, imaginatif, débordant d’une douce folie, une ode à la vie, à la différence loin des normes imposées par nos sociétés, une vraie fantaisie pour un grand bonheur de lecture.

« La réalité n’est que le fruit d’un manque cruel d’imagination. »

« Les fous sont plus utiles aux sages que les sages aux fous. »

Ecouter la lecture de la première page de "Ce qu'il reste d'horizon"

Fiche #3033
Thème(s) : Littérature française


Daphné VANEL

Jusqu'à la mer
Mialet-Barrault

2 | 136 pages | 26-04-2023 | 18€

Voilà un texte atypique ! Pour l’apprécier, vous devrez accepter de rentrer dans une longue errance avec Daphné Vanel et de divaguer avec ses personnages, le but n’est pas fixé clairement, à part la recherche d’un formulaire administratif, un prétexte anecdotique pour arriver jusqu’à la mer… Cette quête sera propice à des rencontres avec des personnages tous plus ou moins singuliers et quand les rencontres pourraient s’arrêter, un évènement inattendu les relance, une trame donc loufoque avec un humour décalé, sorte de saute-mouton fou d’un personnage à l’autre, d’un évènement à l’autre. Un premier roman étonnant.

Premier roman

Ecouter la lecture de la première page de "Jusqu'à la mer"

Fiche #3011
Thème(s) : Littérature française


Françoise COLLEY

Vivantes
Mialet-Barrault

1 | 262 pages | 04-08-2022 | 19€

Vivantes dresse le portrait d’une famille de dix enfants, de deux pères, et d’une mère, une super-héroïne, montagne de douceurs qui toujours fait face aux douleurs, aux difficultés, amoureuse de ses hommes malgré tout, « Cette femme était multiple. A la fois affectueuse, fragile, usée par la vie et forte comme un roc, têtue, autoritaire, cruelle. ». La narratrice est la fille du second mari, un Algérien, mais porte le nom du premier, un Juif. Le récit relate son enfance dans une famille nombreuse pauvre croisée avec sa vie de jeune femme, elle aura aussi deux maris et deux enfants. Les pères ne sont pas épargnés, leur lâcheté, leurs mensonges, leur avidité, leur violence... Mais vive, intelligente, rebelle, comme sa mère, elle saura réagir et gagner son indépendance. Un livre coup de poing pour s’affirmer, être soi, s’accepter, être libre de ses choix, un tendre hommage à une mère maman poule, un style percutant, direct, brut en accord parfait avec les personnages et leur vécu.

Premier roman

« La vie est une drôle de garce. »

« Aucun homme ne mérite qu’on sacrifie sa vie et son avenir pour lui. »

« L’amour ne suffit pas pour rendre les gens heureux. »

« Avec le temps, on s’attendrit. On oublie. On cherche à gommer les aspérités... Et puis, un jour, ça remonte. Comme un geyser. On se rend compte que non, la blessure, le chagrin, la violence, le manque d’amour sont restés imprimés sur le disque dur. Prêt à ressurgir. »

Ecouter la lecture de la première page de "Vivantes"

Fiche #2890
Thème(s) : Littérature française





- Perrot - Vanel - Colley