'A partir de quel âge vit-on par procuration ou à travers ses souvenirs au lieu de vivre tout court ?'   Myriam Bellecour

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



36452563

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Romans traduits par Jacques Batilliot




- 2 -



Hwang JUNGEUN
Je vais ainsi
Zoe
238  pages
20  euros

23-08-2021

 

    Trois voix se dévoilent alternativement dans « Je vais ainsi » : deux sœurs et leur frère de cœur. So Ra est la grande sœur, douce, rêveuse, attentive. Na Na la cadette a un caractère entier, direct, indépendante et bien décidée à conserver sa liberté. Deux sœurs indissociables. C’est parfois tendu, mais chacune sait être la meilleure part de l’autre. Elles ont rencontré Na Ki en partageant un modeste appartement. Na Ki peut être à la fois effacé et très présent, grand frère protecteur mais si fragile. Les trois ont perdu leur père et vivent avec des mères quelque peu absentes. Ils s’observent, observent leurs vies, chaque détail mérite attention, « Des évènements sans importance. Des choses sans importance. » Alors ils grandissent puis vieillissent ensemble dans une Corée moderne qui n’a pas oublié ses traditions jusqu’au jour où, sans être mariée, Na Na tombe enceinte sans être décidée à convoler. Chaque personnage a sa propre voix, ses sentiments et questionnements personnels et Hwang Jungeun associe un style d’écriture précis à chacun d’eux. Un roman intimiste à l’écriture superbe pour un voyage coréen envoûtant.

« L’homme est condamné à disparaître de manière insignifiante et après sa mort, c’est tout, dit-elle… L’homme est futile et insignifiant. Mais c’est pour cela qu’il est adorable… »


Ecouter la lecture de la première page de "Je vais ainsi"   

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Jacques Batilliot, Jeong Eun Jin

 


- 1 -



Han KANG
Leçons de grec
Serpent à Plumes
185  pages
18  euros

21-09-2017

 

    Une femme et un homme en Corée du Sud, ils ne sont pas nommés, seule la femme a un surnom « Tristesse de la neige qui tombe en abondance », ils ont subi des blessures, elle perd sa voix, il perd la vue. Ils vont se rapprocher lentement, apprendre à communiquer. Et entre eux, il est aussi affaire de pensée, de mots et de langage, centraux voire obsession pour leurs vies, d’ailleurs ils font connaissance dans un cours de grec. Ils perdent conjointement un sens, leur relation au temps évolue et le repli sur soi-même et la solitude semblent inéluctables. Néanmoins, cette rencontre les réveille, ils s’interrogent sur l’autre, cherchent à comprendre, à toucher et dévoiler l’inconnu ; l’apaisement, la sérénité et la bienveillance s’installent progressivement. Une belle rencontre, douce et tendre comme l’écriture de ce texte à apprivoiser dans les premières pages et qui flirte avec la poésie à son dénouement.

Ecouter la lecture de la première page de "Leçons de grec"   

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Jacques Batilliot, Jeong Eun-Jin

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture