'L’un des mystères insondables de la vie est celui de la présence dans la même personnes d’une intelligence supérieure et d’une âme basse. Le talent ne préserve pas de l’ignominie…'   Claude Bendel

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



14794955

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Régine Detambel - Son corps extrême








Régine DETAMBEL
Son corps extrême
Actes Sud
152  pages
17  euros

17-08-2011

 

    Suite à un accident de la route certainement suicidaire, Alice, la cinquantaine, se retrouve immobilisée sur un lit d’hôpital. Cassée, son corps a été malmené, ce corps si souvent oublié, négligé et pourtant si prégnant et indispensable. Dans ces instants, corps et pensée se rejoignent, s’entraident, se repoussent, s’épient. Les souvenirs surgissent, sont ressassés, peuvent soulager ou éprouver et accroître la peine. Les moments de solitude, de repos et de réflexion s’enchaînent avec les séances de rééducation. Le corps est palpé, bousculé, malmené, elle l'écoute, l'analyse, l'observe, le dissèque. Les descriptions pointilleuses et précises de Régine Detambel fondent le lecteur dans le corps d'Alice. Le lieu prend aussi toute sa place dans cette renaissance. Des êtres différents s’installent dans cet espace, des sportifs confirmés, des inactifs, des riches, des pauvres, chacun de nous peut s’y retrouver du jour au lendemain. Ils cohabiteront, s’épauleront, s’écouteront quelque soient leurs sentiments. Chacun épie ses propres progrès comme les progrès de ses voisins. Des amitiés sans lendemain se nouent, avec les corps au centre des préoccupations, un long chemin vers une guérison. Ces deux longues années éprouvantes pour Alice la reconstruiront, la libèreront de son corps et de son passé sans pourtant succomber à l’oubli : « Voilà son rêve est arrivé, son rêve a été exaucé : pouvoir repartir de zéro, avec une ardoise nette, changer de forme, disparaître et resurgir plus tard en étant quelqu’un d’autre ». Par une prose travaillée, précise, souvent envoûtante, évitant tout pathos, Régine Detambel éblouit le lecteur avec cette renaissance et le plonge au plus profond des corps et des âmes.

« Pourquoi s’attache-t-on à ces choses là, qui nous détruisent, sous prétexte que c’est notre histoire ? »

« Toute la vérité, on n’en sait rien, on peut seulement en donner des petits bouts, des bribes. Pas toute. Elle va donc mettre des souvenirs vrais sur les faux jusqu’à ce que les faux en crèvent ! Mais les vrais sont-ils vraiment vrais ? Et les faux sont-ils vraiment tout à fait falsifiés ? Qui peut dire ce qu’on est, juste avec sa mémoire, ce serait trop facile. »

« Lorsqu’on veut comprendre quelque chose de sa propre vie, il faut en parler avec le premier venu. Nul besoin d’un esprit particulièrement pénétrant, l’illumination viendra en parlant. »


Thème(s) : Littérature française

 


Les titres de Régine Detambel lus par Vaux Livres  --  Les titres de l'éditeur Actes Sud lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture