'L’homme meurt si on le prive de pain, mais il dépérit et se fane en l’absence de rêves.'   Jon Kalman Stefansson

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



13625227

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Emmanuel Venet - Marcher droit, tourner en rond








Emmanuel VENET
Marcher droit, tourner en rond
Verdier
125  pages
13  euros

14-02-2017

 

    Le monologue du narrateur prend naissance lors des funérailles de sa grand-mère. La personne qui prononce le discours est évidemment élogieuse, les morts flirtent toujours avec la perfection, n’est-ce pas ? Et ceci a le don d’exaspérer le narrateur. Il est en effet atteint du syndrome d’Asperger et pour lui, tout compromis est interdit, seules la vérité et la logique priment : « Le syndrome d’Asperger me rend non seulement cohérent avec moi-même et d’une franchise absolue, mais aussi routinier et solitaire. Il me déplairait qu’on gomme ou atténue ces qualités morales quand on prononcera mon oraison funèbre. » Il dressera donc le portrait de sa grand-mère et passera en revue les personnes présentes ou absentes à cet enterrement. Sans compromis, les mots font mouche, les petits mensonges pour conserver sa tranquillité sont dévoilés sans artifice et les travers individuels sont aussi révélateurs de notre société ! Et naturellement, ceci n’est possible que dans une certaine solitude, « un esseulement radical ». Même dans sa vie amoureuse, il adopte le même comportement, « un engagement absolu, une constante préoccupation pour le bonheur de l’être aimé et une droiture sans faille à son égard. », et continue de rêver de Sophie Sylvestre, son amour d’adolescent. Un portrait émouvant, un miroir qui interroge chacun de nous, d’un solitaire idéaliste sans compromis (donc en colère) à l’appréhension toute particulière de la vie et des relations qui la composent.

Ecouter la lecture de la première page de "Marcher droit, tourner en rond"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


  Les titres de l'éditeur Verdier lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture