'Oublier, publier, y’a qu’une lettre d’écart.'   Philippe Mouche

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



16426975

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Herbjorg Wassmo - Le testament de Dina








Herbjorg WASSMO
Le testament de Dina
Gaïa
555  pages
24  euros

10-12-2018

 

    « Le livre de Dina » reste dans la mémoire de tous ceux qui l’avait rencontré il y a déjà maintenant de longues années. C’est donc avec émotion que l’on retrouve la famille de Dina aujourd’hui avec son testament (qui peut être lu indépendamment) et à nouveau une saga monumentale avec tous ses ingrédients : une chronique familiale évidemment, une chronique sociale de la Norvège du XIXème et début XXème, de la psychologie, de la violence, de l’amour, du désir, la condition féminine, les secrets et non-dits, la puissance des paysages, du climat, de la nature et de la mer norvégiennes… Karma avant de sombrer dans la folie et le silence partage lors de l’enterrement de Dina, sa grand-mère, sa confession. Dina lui a avoué avoir assassiné deux hommes, elle est coupable, elle le reconnaît et veut maintenant rejoindre la mer. Dans l’assistance certains savaient mais avaient gardé le silence, d’autres le découvrent et « le testament de Dina » permet de dévoiler l’histoire de Dina, Karma, Anna, Hanna et des hommes qui les ont entourées et aimées. Magistral.

« La très vieille propension des femmes à rechercher la protection et la dépendance. La sotte propension des hommes à vouloir montrer leur force. »

« Etre libre, c’est avoir la possibilité de partir. De changer de rôle. Une chance qui était offerte à n’importe quel homme. Tandis que les femmes étaient confinées dans des endroits qu’elles ne semblaient pas choisir. Des pièces dans lesquelles les autres passaient ou venaient parce qu’ils avaient à y faire. Mais dans lesquelles ils ne restaient pas. C’étaient à croire que les femmes étaient une race à part, nées pour être là où on les attendait. Un mal nécessaire. Qui pleurait, saignait. »


Ecouter la lecture de la première page de "Le testament de Dina"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature étrangère
Traduction : Loup-Maëlle Besançon

 


Les titres de Herbjorg Wassmo lus par Vaux Livres  --  Les titres de l'éditeur Gaïa lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture