« Il n'y a pas de « personnages de papier ». Ceux qui vous soutiendront le contraire sont des universitaires. Un personnage, ça vit. Ça vous suit. Partout. Ça suscite des bonheurs, ça vous crée des soucis, ça vous fait partager les siens. Ça vous change une existence. »
Raphaëlle Riol

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

45860814

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Virginie Noar - Le corps d'après

Virginie NOAR

Le corps d'après
François Bourin

252 pages | 20-01-2020 | 19€

Le corps. Le corps d’une petite fille, d’une fille, puis d’une femme. Leur lutte. Une femme enceinte. La vie prend forme et la lutte continue. « C’est que du bonheur », ou pas. Une femme qui a accouché et la vie est née. La lutte s’intensifie et c’est à cet instant particulier que la narratrice établit une sorte de bilan, s’aperçoit des violences subies, des pressions, des regards... Devenir une mère comblée ou pas. Suivre les injonctions de la société ou pas. Choisir entre la mère et la femme, ou pas. Trouver sa voie, « Quels sont les chemins qui mènent au désir d’une vie à fabriquer ? » Un récit qui dissèque le joli conte de la maternité et ses poncifs habituels, la condition féminine et continue d’espérer en un chemin vers l’émancipation. Le discours est franc et direct, les phrases sont courtes, hachées, le style incisif, le rythme rapide, c’est parfois cru et brutal mais toujours percutant.

Premier roman

Ecouter la lecture de la première page de Le corps d'après

Thème(s) : Littérature française