'La confiance en soi : pourquoi est-elle si capricieuse ? Pourquoi reste-t-elle aveugle en face des faits ? Une vie entière, nous nous sommes efforcés de la construire, de la protéger, de la consolider, sachant que c’est le plus précieux des biens, indispensable au bonheur. Ensuite, brusquement et dans un silence sournois, une trappe s’ouvre et nous tombons dans un abîme sans fond : tout ce qui était n’est plus qu’un mirage.'   Pascal Mercier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



34334606

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Hadrien Klent - Paresse pour tous








Hadrien KLENT
Paresse pour tous
Le Tripode
360  pages
19  euros

31-05-2021

 

    La campagne de 2022 s’annonce, chaque parti soigne son poulain, et comme les précédentes campagnes, tout est déjà écrit : sécurité, immigration, sécurité, immigration…. Sans vision, sans imagination, sans remise en question, dans la continuité de la politique mise en œuvre depuis 50 ans, les programmes vont être à peu près identiques à ceux de l’élection précédente et le jeu de théâtre va reprendre, chacun à sa place, sans surprise. Alors « Paresse pour tous » est un programme politique ambitieux mais aussi un OVNI littéraire voire politique ! Un grand bol d’air, un courant d’espoir lumineux… Emilien Long, prix Nobel d’économie, publie « Le Droit à la paresse au XXIème siècle », et décide alors de se lancer en politique et de se présenter aux présidentielles de 2022 ! Candidature atypique : aucune expérience en politique, candidature de la société civile (cet homme n’est pas en politique depuis sa première expérience étudiante…), campagne menée depuis Marseille et Sormiou bien loin du microcosme parisien, une équipe disparate, totalement débridée et non formatée et surtout une rupture totale avec la politique menée et soutenue par la gauche et la droite depuis tant d’années. Le cadre théorique économique est précis, étudié mais singulier, réduire à son strict minimum le temps de travail (trois heures par jour), plafonner les salaires et partager : « La paresse, ce n'est ni la flemme, ni la mollesse, ni la dépression. La paresse, c'est autre chose : c'est se construire sa propre vie, son propre rythme, son rapport au temps - ne plus le subir. » Naturellement les habitudes du monde politique et économique sont bouleversées, les élites politiques et médiatiques secouées : cet homme est fou, c'est un clown, « Liberté, égalité, fraternité, paresse », comment peut-on y croire sérieusement ? Une farce ! Que chacun retrouve sa liberté, son humanité, construise librement sa vie, rejette l’esclavage au travail (« Le travail est la meilleure des polices »), quelle utopie ! Mais l’homme est sincère et ses arguments font mouche, alors tranquillement, sereinement, naturellement, il va se faire une place dans cette élection et la peur va gagner peu à peu ses concurrents face à ce candidat improbable, insaisissable, capable de faire une pétanque en pantoufles à treize jours du premier tour sans les caméras des médias pour le spectacle, conservant du temps libre tout au long de la campagne pour vivre et lire « La Hulotte » à ses enfants ! « Une utopie peut-elle devenir réelle ? Une utopie doit-elle devenir réelle ? » Espérons que ces questions ne resteront pas théoriques et que des utopies renaissent des cendres laissées par les politiques menées depuis plusieurs décennies à « gauche » comme à droite… Votez Emilien Long ! Un roman qui vend du rêve et de l’espoir, alors pourquoi s’en priver ?
Post-scriptum : Quand on a adoré un texte, on peut se permettre deux bémols anodins : avoir préféré Arthur H à Trust (et notamment "Bosser huit heures") et oublié l’excellent et incontournable référence à « Alexandre le bienheureux » !

« Ah, la radicalité : elle est compliquée ; elle fait peur, elle semble rude. Elle secoue. Elle est menaçante. Mais elle est nécessaire : c’est ce qu’il faut retenir. Elle sert à casser les dogmes, les scléroses, les certitudes imposées. Elle permet de s’obliger à réfléchir… »

« Qui a décidé un jour que la vie adulte serait grise, contrainte, formelle, sinistre ? »

« Et je pense que dans notre pays, les élections ne sont pas truquées. Elles sont donc un véritable lieu d’expression, dès lors qu’il y a des candidats portant un projet alternatif. »

« Mais tu vois, en fait tout ce qu’on vit depuis des décennies c’est qu’on s’impose des schémas d’impossibilité. »


Ecouter la lecture de la première page de "Paresse pour tous"   

Thème(s) : Littérature française

 


  Les titres de l'éditeur Le Tripode lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture