« Et de grâce faites que le mystère perdure. L’indéchiffrable et l’indicible. Que nul ne sache jamais d’où provient l’émotion qui nous étreint devant la beauté d’un chant, d’un récit, d’un vers. »
Marcus Malte

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

89944226

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Béatrice Castaner - Maï et Mouna

Béatrice CASTANER

Maï et Mouna
Serge Safran

135 pages | 24-01-2024 | 16.9€

en stock

Maï et Mouna sont jumelles. Pendant longtemps inséparables, fusionnelles, « Adolescentes, nous n’avons jamais été séparées un seul jour… », elles ne font qu’une, « …personne ne pouvait remplacer l’une de nous pour constituer notre tout. » avec le sentiment de leur différence, « … posséder quelque chose que les autres ne pourraient jamais s’approprier. ». Néanmoins, ce court roman décrit leur évolution vers le moment où elles deviendront deux, deux personnes. Elles sont métisses, nées d’un père français et d’une mère (guérisseuse) burkinabaise, leur ressemblance physique est grande. Elles vivent l’année scolaire au Burkina Fasso et passent l’été chez leur grand-mère dans le Limousin qui tient un café. Le récit est celui de Mouna entrecoupé de quatre courtes cartes postales de Maï, Mouna désire ici partager leur Histoire, sans voile ni artifice. Un lien unique, fort, voire même étrange les lie dès leur plus jeune âge, chacune est le refuge de l’autre. Les caractères, les personnalités se forgent, Maï plus audacieuse, plus exubérante, Mouna plus en retrait, plus mélancolique. Puis, peu à peu, les sentiments s’élargissent : quelques pointes de jalousie, le désir de garder l’autre, de l’exclusivité, la rivalité devant la mère et puis la découverte de l’amour et enfin la séparation à la mort de la mère. Un roman original tant dans sa forme que dans son fond, qui montre avec virtuosité à la fois la puissance et la fragilité des liens issus de la gémellité.

« Si ta parole n’est pas plus belle que le silence, tais-toi et observe le monde ! »

Ecouter la lecture de la première page de "Maï et Mouna"

Fiche #3132
Thème(s) : Littérature française


Autres comptes-rendus de la librairie Vaux Livres