« J’aurais même pas pu dire quelle gueule il avait le président. Il changeait tout le temps. Un masque de clown interchangeable sur un corps politique qui tendait à notre progressive extermination, dans des formes qui ne fassent pas bouger les contours extérieurs de la démocratie. Doigté et élégance, les souris votent pour le chat. »
Laurence Biberfeld

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

47615861

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Jean-Baptiste Destremau - Si par hasard

Jean-Baptiste DESTREMAU

Si par hasard
Max Milo

315 pages | 05-02-2010 | 20.18€

Après la Sonate de l’Assassin, excellent premier roman, le second opus de Jean-Baptiste Destremau était très attendu, et sur un tout autre registre, avec le même souci de construction aboutie, c’est encore une réussite. Claire, seize ans, est en vacances dans l’Ouest américain, un séjour longuement et minitieusement préparé par son père afin de ne pas laisser place à l’improvisation et au hasard et pourtant... Elle est accompagnée par ses parents et son petit frère. Au bout de quelques jours, un drame cruel et définitif frappe la famille, Claire restant la seule survivante après une crue subite dans un canyon. Elle ne doit sa vie sauve semble-t-il qu’au hasard, un coup de dé. Effondrée, anéantie par la tristesse et un lourd sentiment de culpabilité, elle décide de remettre sa destinée entre les mains du hasard, de ne plus intervenir, de laisser couler le flot de sa vie aux hasards des rencontres, des chemins périlleux ou joyeux, des aventures… Elle disparaît avant l’arrivée de sa grand-mère et part sur les routes, au hasard de ses rencontres ("...le hasard comme antidote..."), laissant filer les jours mais sans oublier les trois disparus. Puis, peu à peu, aventures après aventures, rencontres après rencontres, ce road movie qui la mènera jusqu’au Japon, lui rappelera qu’il est parfois salvateur de forcer la main du destin.

Thème(s) : Littérature française