'L’imagination créatrice s’éveille très tôt chez l’enfant. Enfant, on imagine toujours. Mais c’est une habitude que l’on perd en général par la suite. Aussi devenir écrivain consiste-t-il, entre autres, à ne pas laisser la vie, les hommes ou l’argent vous faire rompre avec cette habitude.'   Stig Dagerman

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



10425994

Diabase




- 8 -



Marine KERGADALLAN
Terre d'encre
Diabase
94  pages
10  euros

08-05-2017

 

    Après l’inoubliable « Le ciel de Célestine », Marine Kergadallan nous revient avec, à nouveau, un court texte sublimé par son écriture poétique, maîtrisée, concise et pourtant si descriptive des sentiments comme des paysages. Or le héros de Terre d’encre est particulièrement sensible aux paysages. Il arrive en effet de Paris en scooter pour retrouver, après la forêt, une vieille maison à la campagne. Et toutes les maisons de ce type hébergent leur fantôme. Idéal, pour cet homme, qui aurait pu peindre et manier les couleurs, sculpter et malaxer la terre, mais à l’encre noire, il écrit et décrit les contrastes de la vie, seul dans cette maison, face aux paysages de la campagne, face à la lumière et l’ombre, face à l’immensité de la vie et de la mort.

Ecouter la lecture de la première page de "Terre d'encre"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Marine Kergadallan lus par Vaux Livres

 


- 7 -



Isabelle BLONDET-HAMON
Un écho si lointain
Diabase
92  pages
9.5  euros

16-03-2015

 

    En 1939, Lucien vit la drôle de guerre. En son cœur. Il a quitté sa femme et son petit Pierrot pour conduire un gradé méprisant. Il est contraint de supporter les ordres, contre-ordres, les rires gras et plaisanteries grossières. Heureusement, Louis n’a pas oublié son violon, il l’accompagne toujours et il continue de jouer, de s’exercer, d’habituer ses doigts aux mouvements répétés et encore répétés sur les cordes. Le violon entre ses mains, il s’évade immédiatement, la musique, les sons, les notes, l’emportent ailleurs, loin de tout. Et puis, lui, l’aîné de la famille destiné à reprendre l’horlogerie familiale, réfléchit à son avenir. Un texte court, aussi délicat qu’intense, qui met à jour l’absurdité de cette guerre et de toutes les guerres.

Ecouter la lecture de la première page de "Un écho si lointain"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 6 -



Marine KERGADALLAN
Le ciel de Célestine
Diabase
65  pages
7  euros

17-03-2014

 

    C’est fait. Il la quitte, la laisse au bord de la route, lui dit au revoir. C’est fini. Pourtant il va falloir continuer le chemin et cette renaissance passe évidemment par Célestine, l’aïeule presque centenaire qui saura écouter, entendre dans le silence. Un court premier roman superbe, suggestif, qui fleure bon la campagne et le vrai et surtout composé par une prose particulièrement poétique. Une pépite !

Premier roman

Ecouter la lecture de la première page de "Le ciel de Célestine"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Marine Kergadallan lus par Vaux Livres

 


- 5 -



Christine DEROIN
Quelques gouttes de valériane
Diabase
90  pages
12  euros

08-04-2011

 

    Quelques gouttes de valériane rapporte le monologue tendu d’une femme qui happe le lecteur au fond d’un gouffre d’amour dans lequel elle a déjà entraîné durant neuf mois son mari. D’un lieu jamais nommé, elle revient sur ces neufs derniers mois, les ressasse à l’envi (« Sans cesse je me souviens de ces neuf mois, je me les raconte »), neuf mois de passion extrême où la raison s’éteint, d’étouffement, de (re)naissance ou de mort... Un engagement total et absolu, elle souhaite, exige même, le bonheur, pour eux, pour lui (« Je préméditais le bonheur de Marc »), pour elle. Elle ne renoncera pas, elle le protègera contre lui-même, contre les autres, abandonnera temporairement son emploi dans une parapharmacie pour lui, pour leur amour. Ecriture clinique, distante, presque froide et pourtant en total symbiose avec ce récit où la passion bascule dans la folie et hélas, elle ne se soigne pas par les plantes !

Thème(s) : Littérature française

 


- 4 -



Hervé JAOUEN
Aux armes zécolos
Diabase
152  pages
16  euros

18-04-2010

 

    La jeune Bleunwenn devenue parisienne se lasse depuis Paris de ses origines bretonnes. Elle décide d'abandonner ses parents pour rejoindre la vallée de l'Aulne où sévissent ses grands-parents, s'inscrire en seconde au lycée des Monts d'Arrée et apprendre le Breton. Elle arrive en pleine déprime : son grand-père, Lulu, se désespère depuis la disparition des saumons dans les hauts de l'Aulne. La rivière se meurt, les écluses comme la pollution empêchent ce poisson royal et mythique de remonter le cours de la rivière et de faire la joie des pêcheurs. Bleunwenn ne peut rester inactive, elle va prendre l'affaire en main mais pourra-t-elle, même aidée par Gwendal son jeune amoureux celte, sauver son grand-père, la rivière et les saumons ? Hervé Jaouen nous offre avec ce "petit" livre vert une belle fable réjouissante, drôle et vivifiante. A déguster accompagné d'un petit muscadet bien frais !

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Hervé Jaouen lus par Vaux Livres

 


- 3 -



Françoise MOREAU
Un envol de pigeons écarlates
Diabase
93  pages
12  euros

12-11-2009

 

    Mansuétude est la disposition de l’esprit qui entraîne à une bonté indulgente mais c’est aussi la ville qui lie les personnages de ce sixième roman de Françoise Moreau. Des habitants simples, proches de chacun de nous, qui vivent au jour le jour, les uns à côté des autres, qui courent après leurs projets jusqu’au grain de sable qui bouleversera leur quotidien. Maryline Moreau à la beauté intimidante conduit avec sa passion son bus. Mansuétude réunit les personnages du roman et Maryline va faire le lien entre eux, occasion pour chacun d’eux de se dévoiler. Un hymne à une vie simple attentive à la nature mais aussi partagée et construite avec et non à côté des autres.

« Forcément personne ne regarde plus le ciel. Chacun avance, les yeux sur les voitures pour les esquiver, sur les vitrines pour rêver, sur ses pieds pour éviter les crottes ou plus souvent sur ses pensées. »

« ... On peut lire les colonnes d'oiseaux comme des mots vivants... Tout passe. Tout change. Tout renaît. »

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Françoise Moreau lus par Vaux Livres

 


- 2 -



Michèle ASTRUD
J'ai rêvé que j'étais un garçon
Diabase
156  pages
16  euros

26-09-2009

 

    J’ai rêvé que j’étais un garçon est un roman sur l’adolescence, sur la séduction mais surtout sur l’identité et l’ambiguïté. Michèle (prénom neutre…) est une collégienne solitaire et observatrice, attentive. Elle a un an d’avance mais son redoublement bouleverse sa vie (« Maintenant tout a changé. J’ai le même âge que les autres. La même taille. Les mêmes lectures, les mêmes sujets de conversation. C’est comme si j’avais grandi d’un seul coup. ») d’autant plus qu’elle rencontre Annie, la lumineuse Annie que chacun admire et aime. Mais pour Annie, Michèle est une présence parmi d'autres alors que Michèle voudrait tant devenir son Amie, son double. Pour tenter de rompre sa solitude, de s’accepter dans sa globalité, son corps, ses sentiments, pour accepter les autres, leurs regards, Michèle imagine un jeu troublant, ambigu, espérant approcher l’intouchable Annie, comme un défi nécessaire à son accomplissement : « J’ai peur, j’ai honte mais je ne céderai pas ma place, aussi inconfortable soit-elle. Je me souviens brusquement des phrases incantatoires du petit homme en noir : l’illusion, c’est la vie, c’est la vraie vie. L’illusion est toute puissante. L’illusion domine le monde. Elle le façonne, elle le fabrique, elle le crée. L’illusion est le moteur du réel. Il faut que j’aille jusqu’au bout. Je n’ai plus le choix. »

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Michèle Astrud lus par Vaux Livres

 


- 1 -



Hervé JAOUEN
Fleur d'Achélème
Diabase
154  pages
16  euros

27-02-2007

 

    Bernard et Marie-Claude sont mariés, semblent heureux et se satisfaire de leur vie. Jusqu’au vingtième anniversaire en 1966 de Bernard, où il reçoit un cadeau intrigant : une lettre. Une lettre de Lucienne, une ancienne amie, une fleur d’Achélème, très proche au moment de leur quinze ans, au moment où Bernard et Marie-Claude se choisissent. Les destins de Bernard et Lucienne sont terriblement opposés. Deux routes qui se séparent. Lucienne sombre, alcoolique, divorcée, son univers s’écroule. Bernard ignore cette première lettre mais recevra année après année des nouvelles de l’autre monde, le monde de Lucienne éclairée par ces lettres au vocabulaire imagé et imaginatif. Bernard et son monde souhaiteraient gommer, oublier Lucienne pourtant son ombre est grande... Un beau texte qui laisse un goût amer.

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Hervé Jaouen lus par Vaux Livres

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture





- Kergadallan - Blondet-Hamon - Kergadallan - Deroin - Jaouen - Moreau - Astrud - Jaouen