« Ma mère est morte. L’autre bonne nouvelle, c’est qu’elle est morte riche. »
Emmanuel Pons

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

49382592

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Folies d'encre

Jean-Bernard POUY

Mes soirs sans tweet
Folies d'encre

33 pages | 28-04-2018 | 7€

Les Smartfaunes sont aujourd’hui omniprésents, intrusifs et aspirent un temps infini à ses adeptes. Même devant une superbe et appétissante blanquette, certains préfèrent leur écran ! Les repas de famille en ont été bouleversés… Mais quand on s’appelle Jean-Bernard Pouy, hashtag « Pépévousemmerde », on ne peut s’avouer vaincu et la mémoire de 68 sera d’un grand secours ! Jubilatoire en cette année anniversaire !

Thème(s) : Littérature française

Les titres de Jean-Bernard Pouy lus par Vaux Livres


Rachid SANTAKI

Triple XL
Folies d'encre

32 pages | 31-08-2014 | 5€

Sakina est jeune, pleine de vie et ne semble pas perturber par ses cent trente kilos. Par contre, elle rencontre d’autres problèmes et bien plus pesants : la cité et sa famille ne lui rendent pas la vie facile et c’est un doux euphémisme ! Un court texte aussi efficace qu’un uppercut, direct, franc et massif qui claque et appuie là où ça fait mal !

Ecouter la lecture de la première page de Triple XL

Thème(s) : Littérature française


Rose MELLER

La sentence
Folies d'encre

167 pages | 14-07-2013 | 16€

Rose Meller, femme, écrivain, juive, en 1932 à Vienne, sut de quoi était capable la justice et la puissance dévastatrice d’une sentence. Ce roman, écrit après la guerre, restitue sous forme d’allégorie, son histoire mais aussi les remous et dérives de l’époque. Un avocat (narrateur) du parti socialiste autrichien défend un juif viennois pour une affaire qui semble ordinaire. Cet homme s’est vu refuser la réparation de son monocle et a décidé d’en emprunter un en attendant la réparation… Accusé de vol, le procès est ouvert. Joutes oratoires entre un avocat, un procureur et un juge. Les regards se font agressifs, méprisants, hargneux, les camps s’affrontent. M. Joseph Schmidt ira jusqu’au bout de son désir de justice. Jusqu’au bout du monde, puisque, après l’arrivée d’Hitler et les fuites ou exils des protagonistes vers les Etats-Unis, le procès reprendra sur cette terre, mais quelle différence, la justice et ses travers ne traversent-ils pas les continents ?

Ecouter la lecture de la première page de La sentence

Thème(s) : Littérature étrangère

Traduction : Georges Andersen


Maïa BRAMI

Norma
Folies d'encre

160 pages | 15-04-2012 | 14€

Norma est une petite fille de sept ans lorsqu'elle arrive dans un foyer d’accueil et attire aussi l’attention de tous. Son crâne nu accroît l’impression de fragilité qui transparaît au premier regard. Léo, un ado d’une quinzaine d’années, révolté, brisé ("Sa tête est cris. On lui reproche son mutisme, son silence, mais comment réussir à parler avec toutes ces interférences dans le crâne ?"), dont les adultes redoutent la violence, est bouleversé par cette petite et espère la protéger et l’aider. Maïa Brami dépeint le quotidien des deux enfants et de quelques autres au milieu d’adultes non exempts de troubles psychologiques. Norma et Léo nous font part de leurs douloureux passés, des violences subies, du triste état de leurs familles. Un texte émouvant, un cri puissant entre douceur et violence d’enfants et d’adultes ayant subi des traumatismes dans leur plus tendre enfance et qui tentent malgré tout de trouver leur place mais aussi la confiance en l'autre. Un roman que l’on lit d’une traite !

Premier roman

Ecouter la lecture de la première page de Norma

Thème(s) : Littérature française


Avigdor DAGAN

Les bouffons du roi
Folies d'Encre

221 pages | 30-12-2005 | 17€

Un roman dont on ne sort pas indemne : quatre prisonniers juifs sont choisis par le tout puissant chef de camp pour l'amuser lui et ses hôtes. Ces quatre clowns tristes, un nain acrobate, un jongleur, un diseur de bonne aventure et un bossu médium, survivront en amusant les nazis de passage chez le Major. Le lecteur accompagne la terrifiante vie de ces saltimbanques désignés par ce choix arbitraire qui éveillera chez eux des questions sur le sens de la vie, le malheur, l'existence de Dieu et l'ironie du sort. Trouveront-ils réponses à ces questions ? Les hommes ne seraient-ils pas que les bouffons d'un Dieu tout puissant ? Pourront-ils renaître après cette terrible épreuve ?

Thème(s) : Littérature étrangère

Traduction : Claudia Ancelot





- Pouy - Santaki - Meller - Brami - Dagan