« Or, si un roman n’est pas plus grand que la vie, à quoi bon ? »
Erwan Larher

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

47641377

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Fabienne Swiatly - Saïd

Fabienne SWIATLY

Saïd
La Fosse aux Ours

75 pages | 10-04-2022 | 12€

La narratrice est une petite fille d’origine polonaise qui vit dans une petite ville de Lorraine. Une vie subie, à côté de ses frères jumeaux aux caractères bien trempés et à la violence ordinaire, une mère fatiguée et dépassée, et un père qui rentre tard du boulot. Alors dans sa solitude, elle observe, écoute, attentive au monde, elle se crée le sien alors que l’Algérie à la fin des années 70 est encore souvent au cœur des discussions. Or, de l’autre côté du champ, des gamins différents jouent au pied du longue barre d’immeuble. Et un jour, « Moi, j’étais curieuse. Intensément curieuse malgré tous les dires. De quoi avaient peur mes parents ? », elle rencontrera Saïd un jeune garçon du camp d’en face, de ces rencontres qui vous marquent jamais. Au-delà de leur différence, ils passeront du temps ensemble, s’apprivoiseront, apprendront à se connaître dans l’ombre et le secret, à se confier, à s’écouter, malgré les autres, malgré le monde extérieur, au-delà des provocations, des haines, des frontières et des différences. Une amitié que la mort brisera trop rapidement. Comme à chacun de ses romans, en peu de mots, à la mœlle, Fabienne Swiatly donne une existence et une réalité à ce gamin mort trop tôt, elle nous place instantanément au milieu de ses personnages et nous remplit d’émotions fortes en dressant le portrait de vies simples mais essentielles qui se font percuter violemment par les évènements tragiques du quotidien.

« Malgré un nom de famille d’origine polonaise, nous pouvions prétendre être des vrais Français. Du moins plus français qu’eux, les Arabes. »

« De toute façon, mourir est un truc bizarre en général. »

Ecouter la lecture de la première page de Saïd

Thème(s) : Littérature française