« La paresse, ce n'est ni la flemme, ni la mollesse, ni la dépression. La paresse, c'est autre chose : c'est se construire sa propre vie, son propre rythme, son rapport au temps - ne plus le subir. »
Hadrien Klent

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

97400042

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Violaine Bérot - C'est plus beau là-bas

Violaine BÉROT

C'est plus beau là-bas
Buchet-Chastel

122 pages | 24-07-2022 | 14.5€

« C’est plus beau là-bas » est le long monologue d’un homme, un professeur d’université, qui se retrouve enfermé avec d’autres, entassés comme des cochons ou des vaches dans un entrepôt. Il ignore les raisons de cet enlèvement, il ignore ce qui se passe à l’extérieur, ce qu’est devenue sa femme. Il devient un prisonnier anonyme, « … il est évident que tu as très bien pris l’habitude de tout accepter tout de suite, de ne pas moufter… » Parfois, on vient chercher quelques-uns d'entre eux, on ne sait ce qu’ils deviennent et l’attente reprend. Un jour, ce sera son tour, il sera dehors mais devra suivre un homme sur les sentiers. Pour aller où ? Pourquoi le suivre ? Est-il toujours prisonnier ? Que se cache-t-il derrière tout ça ? Professeur, il décryptait la société, sa décadence, son absence d’avenir : un professeur qui osait donner les clés d’un monde meilleur, et un professeur qui croyait en la jeunesse et plaçait ses espoir en elle. Et il ne va pas être déçu ! Elle adoptera ses théories, ses paroles, ses écrits pour construire un projet, un nouveau monde. Mais la réalisation de cette utopie est-elle possible ? Ses craintes sont immenses et devant l’obstacle se révèlent. Lui le théoricien va devoir affronter le concret, la réalité, est-il prêt ? Le monde d’hier et ses acteurs vont-ils accepter calmement de perdre leurs petits avantages et s’effacer ? Même lui, « leur maître », a-t-il sa place dans ce nouveau monde ? Est-ce souhaitable pour lui ? pour les autres ? En a-t-il vraiment envie ? Un texte qui nous questionne sur notre monde, notre capacité à changer le cap du Titanic, « Or est-il capable d’évoluer, l’humain ? »

« … toute société en dégénérescence est obnubilée par la surveillance et la peur. »

« … ce n’était pas pour déplaire aux chefs d’Etat qui savent que l’on ne tient jamais un peuple aussi gentiment soumis qu’avec la peur comme alliée. »

« … l’homme est un animal comme les autres sinon qu’il est le seul à ne plus en avoir conscience. »

« Car aimer, tu en es désormais certain, aimer ne dure que le temps où l’on se persuade que l’on aime. »

Ecouter la lecture de la première page de "C'est plus beau là-bas"

Fiche #2862
Thème(s) : Littérature française


Autres livres de Violaine Bérot lus par Vaux Livres

Autres livres suivants

Autres comptes-rendus de la librairie Vaux Livres