« L’oubli est un métier d’avenir que je devrais apprendre peut-être. »
Emmelie Prophète

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

68681927

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Marie De Chassey - Ce qu'il reste à faire

Marie DE CHASSEY

Ce qu'il reste à faire
Alma

134 pages | 08-08-2023 | 16€

en stock

Judith et Florence ont pratiquement toujours vécu ensemble. Au moment de l’accouchement, le père de Judith s’était déjà envolé et Florence a tout assumé seule. Elle a tout fait pour sa fille, pense que Judith n’a aucun secret pour elle et la connaître mieux que quiconque. Après quelques années de séparation, Judith revient dans l’appartement de son enfance, mais c’est un terrible retour : Judith malgré son jeune âge (une vingtaine d’années) est atteinte d’un cancer qui ne laisse aucun espoir. Florence l’a accompagnée pendant les premiers traitements, et elle a décidé de son retour pour les soins palliatifs. Judith retrouve un appartement inchangé, les mêmes rangements, les mêmes objets, les mêmes odeurs. Et Florence. Une mère qui l’adore, qui l’aime et une mère qui retrouve un rôle, une place presque similaire à celle occupée au moment de la naissance de Judith : Florence décide, gère, organise, propose parce ce qu’elle connaît sa fille et sait ce qui est le mieux pour elle. Mais peut-on être aussi omnisciente et omnipotente face à une jeune femme même très malade qu’avec un bébé ? Elle est en effet totalement dévouée, fait tout ce qu’elle pense attendu par Judith. Elle devance ses désirs, du moins ceux qu’elle lui accorde. Evidemment, elle a encore une once d’espoir malgré les douleurs immenses et continues de Judith, sa perte de poids, son manque d’appétit, ses silences, les perfusions et les multiples médicaments ingérés. Leur quotidien est émaillé des visites de Théo l’infirmier qui dresse un constat médical sans sentiment qui contraste avec le ressenti de Florence. Il faudra un long chemin de souffrance, pour que, tout en conservant son amour absolu pour sa fille, elle dresse le constat douloureux que « Elle ne sait plus ce qu’il y a de mieux pour elle. » et que Judith puisse enfin exprimer son propre désir même s’il est douloureux pour toutes les deux. Un texte poignant qui place la relation mère-fille dans le cadre d’une fin de vie (prématurée), décrit le cheminement d’une mère aimante pour entendre et accepter les derniers désirs de sa fille et apporte peut-être une pierre dans le long (trop ?) débat sur la fin de vie...

Premier roman

Ecouter la lecture de la première page de "Ce qu'il reste à faire"

Fiche #3065
Thème(s) : Littérature française


Autres comptes-rendus de la librairie Vaux Livres