'Le foot me rend malade mais je regarde quand même : c'est comme les fesses, on peut pas s'en empêcher.'   Caryl Férey

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



16434469

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Antonin Varenne - Le Mur, le Kabyle et le Marin








Antonin VARENNE
Le Mur, le Kabyle et le Marin
Viviane Hamy
350  pages
18  euros

27-02-2011

 

    Publier un roman sur fond de guerre d’Algérie s’avère encore un dangereux exercice d’équilibriste. Le bien, le mal, la guerre et ses horreurs, la torture, roman historique, roman à thèse, récit de guerre, où placer les limites, sans parler des dernières polémiques entre historiens et romanciers et fiction et histoire. La nouvelle génération d’écrivains franchit le pas avec brio : sur cette période, Antonin Varenne rejoint notamment Laurent Mauvignier, Jérôme Ferrari mais dans un autre style, notamment en adaptant et détournant habilement les règles du polar. Il s’est imbibé des confessions ultimes de son père pour décliner une intrigue riche et complexe qui oscille chapitre après chapitre entre les années 50-60 et les années 2000. L’ouverture du livre donne le ton, le lecteur est littéralement placé au beau milieu d’un ring où s’affrontent un flic, la quarantaine tassée, surnommé Le Mur et un gamin de vingt ans. Le Mur sort une nouvelle fois vainqueur mais le prix à payer s’accroît à chaque combat. Dans le vestiaire, le Pakistanais lui propose une combine louche, corriger quelques amants… pas de risque et de la monnaie pour pouvoir rejoindre Mireille, professionnelle de l’amour. Le flic, pas très fier, après réflexion accepte mais ne sait pas où ses poings le mèneront. En effet, après deux contrats réalisés sans obstacle ni scrupule, il doit tabasser un vieil et fragile Algérien et le Mur fascille et ne peut s’y résoudre. Lorsque le Kabyle l’éclaire sur les identités des deux hommes qu’il a corrigés, le Mur, humilié, ne comprend pas précisément l’origine de la manipulation. Le Kabyle l’entraîne une plongée dans l’Histoire et dans son histoire lors d’un dernier voyage vers Marseille à la rencontre de son passé auquel appartient aussi le Marin, dernier membre du trio. Le Marin et le Kabyle retrouveront leur passé commun et douloureux. Antonin Varenne tient une nouvelle fois en haleine son lecteur avec un rythme soutenu adopté également par de beaux personnages animés de sentiments forts et contrastés, et par un va-et-vient réussi entre passé et présent et violence et fragilité.

« La guerre ne forme pas la jeunesse, elle la viole. »

« Quand j’ai eu mon premier petit-fils, j’ai senti que tout pouvait, je sais pas, être lavé. Que ce môme, même si on lui racontait que son grand-père avait fait la guerre d’Algérie, ça lui collerait pas à la peau. »

Thème(s) : Littérature française Polar/Thriller

 


Les titres de Antonin Varenne lus par Vaux Livres  --  Les titres de l'éditeur Viviane Hamy lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture