' Je ne suis pas certain qu’on tente vraiment de comprendre les autres – faisons-nous réellement tous les efforts nécessaires ? N’essayons-nous pas, au contraire, constamment, notre vie toute entière, d’amener les gens à envisager le monde de la manière dont nous l’envisageons ? '   Jon Kalman Stefansson

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



13682353

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Laurent Mauvignier - Continuer








Laurent MAUVIGNIER
Continuer
Minuit
240  pages
17  euros

02-08-2016

 

    Sybille fut une jeune étudiante brillante, et pleine de vie. Son quotidien oscillait entre révisions, fêtes et amours. Elle ambitionnait de devenir chirurgien et la voie était ouverte. Puis, en une nuit, sa vie bascule et se réoriente définitivement. Une vie moins étincelante, elle se marie néanmoins, et a un fils, Samuel. Alors quand Samuel semble emprunter un chemin chaotique et dangereux, elle réagit enfin, elle ne peut le laisser se fourvoyer sans rien tenter. Elle a le projet insensé de partir seule avec Samuel quelques temps au Kirghizistan et de randonner dans les montagnes à cheval. Sauver Samuel par la solitude et l’immensité des paysages, le ramener à la réalité par les rencontres et l’hospitalité des Kirghizes pourtant bien loin du confort bordelais de Samuel, recréer des liens pour pouvoir espérer continuer. Encore un grand Mauvignier qui campe avec Sybille un personnage fragile et volontaire, humain et attachant, analyse avec précision les relations filiales entre un ado et sa mère placés dans des situations très variées voire extrêmes, et confirme qu’il est toujours aussi efficace quand il joue avec le rythme de la narration.

« Si on a peur des autres, on est foutu. Aller vers les autres, si on ne le fait pas un peu, même un peu, de temps en temps, tu comprends, je crois qu’on peut en crever. Les gens, mais les pays aussi en crèvent, tu comprends, tous, si on croit qu’on n’a pas besoin des autres ou que les autres sont seulement des dangers, alors on est foutu. Aller vers les autres, c’est pas renoncer à soi. »


Ecouter la lecture de la première page de "Continuer"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


Les titres de Laurent Mauvignier lus par Vaux Livres  --  Les titres de l'éditeur Minuit lus par Vaux Livres

  Compte-rendu précédent     Compte-rendu suivant  

Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture