« Les morts ne sont pas tristes, il n’y a pas de raison que les vivants le soient. »
Marie-Sabine Roger

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

97399960

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Anne-Lise Grobéty - La corde de mi

Anne-Lise GROBÉTY

La corde de mi
Bernard Campiche Editeur

474 pages | 16-03-2007 | 24€

Luce, fille d’Isabelle et de Marc Gaston (dit Mongarçon) luthier, revient sur son enfance et son histoire familiale notamment pour intéresser, capter une seconde, une minute ou plus l’attention de son père qui semble ne pas se soucier d’elle. Le sentiment qu’il ne l’a pas suffisamment aimée l’obsède et fait son malheur ; elle reproche à ce musicien ses longs et lourds silences. Nous découvrirons leur vie croisée par une alternance de chapitres présentant la vie de Luce puis celle de Marc Gaston. La vie de ce père de milieu simple ne respire pas le bonheur : une naissance difficile, un père trop tôt disparu, un frère "différent" et qu’il croira longtemps disparu sa mère lui ayant annoncé qu'il devra "chanter pour deux", une femme trop vite épousée… Dès son plus jeune âge, la passion pour son métier grâce à sa rencontre avec deux frères luthiers semble le sauver. Il tentera d’en faire profiter son frère qui pourtant brisera un jour la corde de mi du violon provoquant la disparition de son âme. Marc Gaston n’aura alors de cesse d’atteindre la perfection pour retrouver cette âme (« à quoi sert-il d’être un puits de science si c’est pour que sans cesse le cœur y boive la tasse ? »). De cette préoccupation exclusive, sa fille souffrira et elle tentera constamment de l’apprivoiser, de l’attirer. Aujourd’hui, elle essaie encore de le comprendre et peut-être que les violons et le carnet de son père découverts après sa mort l’aideront. Un très beau livre par son thème et son histoire filiale mais aussi par son écriture superbe, un ouvrage qui chante par son vocabulaire (A-L Grobéty est suisse) et sa sonorité qui vous fera vibrer. Ne pas oublier de consulter la fiche de lecture de l’excellent « Le temps des mots à voix basse », à lire absolument.

« Comment être aimée d’un homme si son propre père celui qui devait aimer sans condition, vous a ignoré, rejetée loin de son amour ? ».

Fiche #206
Thème(s) : Littérature étrangère


Autres livres de Anne-Lise Grobéty lus par Vaux Livres

Autres livres suivants

Autres comptes-rendus de la librairie Vaux Livres