« C’est infini, la douleur. Ca ne se guérit que par épuisement. »
Thomas B. Reverdy

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

46012137

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite.

Nous comptons sur vous et nous avons besoin de vous.

Angélique Villeneuve - La belle lumière

Angélique VILLENEUVE

La belle lumière
Le Passage

240 pages | 27-07-2020 | 18€

Alabama, 1880, Kate et Arthur Keller, le Capitaine, vingt ans plus âgé qu’elle, dans leur plantation, attendent un heureux évènement. L’accouchement se déroule sans problème, naissance d’une fille, Helen. Le bonheur inonde la maison. Et puis une mauvaise et féroce fièvre, une fièvre sans nom qui attaque le nourrisson. Ceux qui savent assurent qu’elle va mourir. Sa mère continue d’y croire. C’est sa petite. Elle va survivre. Elle survivra. Mais elle en sortira muette, sourde et aveugle. La mère et la fille en reviennent soudées, unies par un lien absolu à jamais. Pourtant, ceux qui savent voient en cette chose une sauvageonne, une folle, voire une bête ou un objet. L’ombre et la nuit semblent étouffer le domaine et la petite fille. Mais Kate, entre doute et culpabilité (« Elle ne peut pas céder. Elle ne veut pas… les mères sont tenues de s’acharner jusqu’au bout pour sauver leur progéniture. »), se refuse à abandonner Helen, la protège envers et contre tout et se lance à la recherche du chemin qui pourra la mener vers le savoir et la lumière. « Dans la grande tristesse de l’amour », le périple sera long, tortueux, pénible, hésitant, dangereux à cet instant où Le Sud et le Nord n’ont pas encore digéré la paix et les tensions raciales persistent, « ils ne sont plus esclaves mais le sont toujours ». « Les femmes résistent à tant de choses » mais jusqu’où cette mère sera-t-elle prête à aller pour sa fille ? Comment sortiront-elles de cette épreuve ? L’amour absolu l’incitera à accepter la séparation et de la confier à une autre, Anne pour qu’elle applique sa méthode et l’accompagne vers son statut de femme indépendante et « la belle lumière ». Angélique Villeneuve va une nouvelle fois vous illuminer avec ce portrait émouvant de femme endossant parfaitement son costume de mère et la puissance salvatrice de l’amour.

« Qui sait quels sont les vents qui nous poussent à faire ou à dire. Qui sait, après tout, s’il existe un hasard. »

Ecouter la lecture de la première page de La belle lumière

Thème(s) : Littérature française