« On passe la première moitié de sa vie à désirer des choses que l’on ne peut pas s’offrir et la seconde moitié à se rendre compte que l’on vit mieux sans. On comprend alors que c’est le désir qui nous portait, une certaine forme de frustration aussi. »
Jérôme Aumont

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

98064067

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Sylvain Pattieu - Une vie qui se cabre

Sylvain PATTIEU

Une vie qui se cabre
Flammarion

345 pages | 17-03-2024 | 21.5€

en stock

L’uchronie originale proposée par Sylvain Pattieu dans Une vie se cabre plonge ses racines dans une loi largement oubliée (est-ce un hasard ?), la loi Lamine Guèye (votée le 25 avril 1946), député socialiste de Dakar, qui devait accorder la citoyenneté française et les mêmes droits à tous les ressortissants de l’Empire, métropole et colonies. Sylvain Pattieu imagine que la France hexagonale, la petite France , laisse donc le pouvoir ; Aimé Césaire préside en effet, rapidement remplacé après son assassinat par sa femme Suzanne. Quels impact sur la vie de chacun ? sur le collectif ? Les conséquences du colonialisme en auraient-elles été modifiées ? Le récit accompagne le destin de Marie-des-Neiges, une jeune femme qui quitte Dakar, sa professeur Maryse Condé, ses parents pour Aix-en-Provence et la liberté. Liberté d’apprendre et de faire apprendre en devenant institutrice. Au milieu d’un groupe d’amis unis et bigarrés, les idées se confrontent, se frottent, relations intimes et politiques se déploient. Entre Aix et Marseille, la destinée de Marie-des-Neiges nous offre moult rencontres, des anonymes ou non (Léopold Senghor, Aimé Césaire, Suzanne Roussi-Césaire, Maryse Condé, Gerty Archimède, Jenny Alpha, Fabienne Ega, Claude McKay…) et nous rappelle les douloureux soubresauts de l’histoire des années 60. Une humanité commune pouvait-elle encore naître malgré l’histoire, malgré les évènements, les affronts et les déchirements ? Sylvain Pattieu, optimiste, cible brillamment et avec érudition ce moment particulier de la loi Guèye comme un instant possible de bifurcation, espérons qu’il y en aura d’autres…

Ecouter la lecture de la première page de "Une vie qui se cabre"

Fiche #3151
Thème(s) : Littérature française


Autres livres de Sylvain Pattieu lus par Vaux Livres

Autres comptes-rendus de la librairie Vaux Livres