« Il a besoin de dire à son fils que la violence est une chose qui se transmet, comme les maladies cardiaques ou le cancer. C’est une sorte de maladie. »
Jan Carson

Les comptes-rendus-avis de lecture de la librairie Vaux Livres

68719531

Vous appréciez nos comptes-rendus, vous souhaitez nous soutenir mais vous n'avez pas la chance d'habiter aux alentours de Vaux-le-Pénil, tout n'est pas perdu ! Vous pouvez commander l'ouvrage de votre choix sur le site LesLibraires et choisir Vaux Livres comme librairie indépendante. Nous nous ferons un plaisir de vous livrer au plus vite. Nous comptons sur vous.

Verena Hanf - L'enfer du bocal

Verena HANF

L'enfer du bocal
Deville

160 pages | 24-04-2023 | 17€

en stock

Le monde de Jacques Janssens vient de basculer. Ce vieux poisson rouge qui s’ennuyait dans son aquarium vient d’être poussé sur le côté par ses collègues requins et piranhas. Il a tout donné pour son entreprise qui est devenue ce qu’elle est grâce à lui mais aujourd’hui il est qualifié de low performer. Il reste apathique, amorphe. En effet que peut représenter cette mise à l’écart, cette chute hiérarchique, par rapport au drame de sa vie : le départ définitif de son fils Bruno. L’adolescent révolté et idéaliste refusait la vie de ses parents, l’absence de rêves, des mous qui acceptent tout, qui subissent, alors un jour, il a dit adieu, adieu à ses parents, adieu à sa sœur, adieu le quotidien plus ou moins partagé, adieu les parties d’échecs, adieu. Mais le fantôme de Bruno reste omniprésent et le couple, Clara et Jacques, en souffre en silence, les deux jumelles de Corinne, leur fille, ne peuvent le remplacer. Il est peut-être temps de se poser les bonnes questions, de revenir sur son passé, son enfance, alors que Clara décide de faire un break et de partir très loin de Jacques. Seule petite lueur d’espoir, l’arrivée à la DRH d’une nouvelle collègue singulière et bizarrement très accueillante, mais Jacques reste méfiant (« La confiance, ça se sait, est complètement déplacée au sein d’une société à but lucratif. »). Un portrait débordant d’humanité d’un homme en fin de carrière qui s’interroge avec lucidité sur son destin, son enfance, sa famille, sa relation au travail, sa vie. Cela aurait pu être le triste portrait d’un looser déprimé en fin de parcours mais rassurez-vous, fidèles lecteurs de Verena Hanf, vous connaissez son optimisme pathologique, la fin sera heureuse et pleine d'espoir. Comme à son habitude, elle trouve le juste équilibre entre l'intime et les problématiques qui traversent notre société. Rien ne dure sauf l’émerveillement et Verena Hanf sait nous guider pour le découvrir et même si ce n’est "que" de la fiction, ça fait du bien !

« Le hasard n’existe pas. C’est toi qui définis le jeu. Toi et l’autre. »

Ecouter la lecture de la première page de "L'enfer du bocal"

Fiche #3007
Thème(s) : Littérature étrangère


Autres livres de Verena Hanf lus par Vaux Livres

Autres comptes-rendus de la librairie Vaux Livres